Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

mardi 30 mai 2017

LA TROISIÈME SEMAINE DU PRÉSIDENT MACRON : lundi 29 et mardi 30 mai

Lundi 29 mai : Mac the king
  En moins de deux semaines, le nouveau président aura investi les deux lieux les plus symboliques de la royauté française : le Louvre, le jour de son investiture, Versailles pour recevoir Poutine, le Tsar de Russie. Pas de doute la monarchie lui va bien à notre Mac the King …
  En moins de 15 jours également, il aura serré la paluche (parfois jusqu’à s’en faire blanchir les phalanges) aux plus grands de ce monde, dont le président des États–Unis, les dirigeants européens, les autres membres de G7 et, ce lundi, il a reçu le président russe à Versailles. Un bien beau spectacle en vérité et Macron en a profité pour renouer le fil avec Poutine ce qui va renforcer sa position sur la scène mondiale.
  Il faut dire que cette inauguration de l’exposition consacrée au Tsar Pierre le Grand lors de sa visite en France il y a 300 ans, pour l’ouverture d’une ambassade de Russie, avait belle allure : le Tsar et le jeune roi (heureusement que Poutine s’est abstenu de prendre Macron dans ses bras comme l’avait fait son illustre ancêtre avec le jeune Louis XV !) dans la galerie des batailles de Versailles, c’était classe. À côté, le Festival de Cannes, ressemblait à la fête à Neuneu…
  Et, surtout, c’est malin. Il voulait renouer le dialogue sans légitimer le dépeçage de la Crimée et le soutien à Assad. Inutile de le cacher, nous avons ressenti en l’écoutant de la fierté. Tout le monde a saisi qu’avec Macron, il faudra compter avec la France. Poutine ne comprend, dit-on, que les rapports de force, il a été servi…
  Macron peaufine son image : cordial, ouvert à tous mais "franc et direct", selon sa propre expression, sur les principes et les intérêts de la France. Après Merkel, Trump et Poutine, il ne lui reste plus que le président Xi Jinping ce qui n’empêche que, dans les médias chinois, il soit déjà la coqueluche.
  Séduire c’est bien, convaincre, c’est mieux. Mais le plus difficile est d’obtenir ce que l’on souhaite. À cet égard l’enjeu n’est ni Trump, ni Poutine mais Merkel. Et l’Allemagne, elle, n’a plus besoin de séduire…

Mardi 30 mai : Pour échapper aux affaires, il ne suffit plus d’être En marche, il faut cavaler maintenant …
  Nous ne parlerons pas de Marielle de Sarnez et de l’enquête qui vient d’être ouverte contre elle par le parquet de Paris pour "abus de confiance". Elle est en bonne compagnie avec 19 eurodéputés de tous bords et la procédure a été initiée par le FN.  Mais il va lui falloir se battre car elle est la seule à occuper une fonction ministérielle qui devra répondre devant la justice.  À part son maître Bayrou, lui-même cité devant le tribunal correctionnel. Elle sera peut-être battue à la législative à Paris et peut-être même trainée devant un tribunal, c’est ça la fidélité.
  C’est bien le Modem, n’est-ce pas, qui a fait de la moralisation de la classe politique l’exigence première pour rejoindre Macron ? Aujourd’hui, quand on fait de la politique, avant de parler, il vaut mieux réfléchir à deux fois avant de trancher sur la morale des autres.
  Pour Richard Ferrand c’est beaucoup plus ennuyeux. Si la femme de César ne doit pas être soupçonnée, que dire du bras droit du président de la République, secrétaire général de LREM,  ami proche de Macron ? Nous ne donnerons pas la longue liste des faits qui lui sont reprochés mais, si vous ne redoutez pas l’écœurement, vous trouverez tous les détails sur les deux liens internet en renvoi (1). De toute façon, il est à craindre que l’affaire ne fasse que commencer et que l’on n’ait pas fini d’en parler.
  Voici tout de même ce que vient de déclarer Daniel Cohn-Bendit, soutien de Macron : « Pour ce qui est de Richard Ferrand, si j’avais quelque chose à suggérer à Emmanuel Macron…je dirais que le mieux pour le moment c’est que Richard Ferrand démissionne en tant que ministre, et qu’il tente sa chance en tant que député. Vu l’ampleur de ce que veut faire Macron il serait préférable que Ferrand le protège ainsi en se plaçant devant les électeurs. Et pour la suite on verra. »
  Bayrou lui, n’a pas dit un mot. Le garde des sceaux garde le silence. Et il a tellement peu envie de parler que le projet de loi sur la moralisation de la vie politique, la priorité qu’il a imposée à Macron pour se rallier, qu’il devait présenter au conseil des ministres du 31 mai, a été repoussé.
  Morale et politique, n’est-ce pas le plus bel oxymore qui se puisse imaginer ? Et si l’on réservait à la loi ce qui relève de la loi et au libre arbitre de chacun ce qui relève de la morale ?



Aucun commentaire: