Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

mercredi 26 avril 2017

LE PIÉGE QUE LE PEN PRÉPARE POUR MACRON

  Si notre jeune candidat a encore le cuir un peu tendre, il va avoir l’occasion de le durcir dans les semaines qui viennent. Il a bien fait de se hâter de sabrer le champagne parce qu’il va lui falloir maintenant boire jusqu’à la lie sa coupole à la Rotonde.
  Nous allons nous livrer à un petit exercice qui consistera à rechercher les arguments principaux que chaque candidat pourrait utiliser pour faire le plus de tort à son adversaire. Ce sera difficile compte tenu du caractère des candidats.
  Marine Le Pen n’est pas une personne avec qui l’on peut débattre sereinement. D’abord, parce qu’elle ne répond jamais aux critiques, se contentant de réciter son bréviaire, ensuite, parce qu’elle est experte en post-vérités pour tordre la réalité dans le sens qui lui convient.
  Emmanuel Macron, c’est plutôt l’inverse, il est capable d’aligner l’un à la suite de l’autre deux arguments que l’on serait fondé de juger contradictoires s’ils avaient été clairement énoncés. C’est, sans doute, la part de son héritage hollandais que cette forme d’oxymore oratoire...
  Inutile donc de comparer les arguments. Nous préférons les écrits et citer ce que chacun a écrit dans son programme. Ce sera, certes, plus fastidieux mais puisque un débat sérieux et correct est inenvisageable nous aurons, au moins, la vérité sur ce qu’ils proposent. Tant pis pour ce que leur adversaire en pense…
  Nous commençons aujourd’hui par la question de la lutte contre le terrorisme islamiste qui sera, sans aucun doute, le sujet de prédilection sur lequel Le Pen va essayer de focaliser la campagne et de frapper son adversaire. Elle démontrera qu’elle est la seule capable de lutter contre les attentats et que Macron fait preuve de faiblesse et d’indulgence coupables.
  Comparons donc leur attitude face au terrorisme. Le sujet est tellement important que nous sommes abstenus, non seulement de tout commentaire, mais aussi de toute coupure dans les programmes de chacun. Franchement, si l’on s’intéresse à la question, il faut tout regarder.

LE PEN
  Sur les 144 engagements de Le Pen, 20 (du N°13 au N°33) sont consacrés à "l’éradication du terrorisme" et 5 pages sur 21. Une vraie liste à la Prévert…
  Voici donc le programme "RÉTABLIR L’ORDRE RÉPUBLICAIN ET L’ÉTAT DE DROIT PARTOUT ET POUR TOUS" :
 «13-Réarmer massivement les forces de l’ordre: en personnels (plan de recrutement de 15000 policiers et gendarmes), en matériels (modernisation des équipements, des commissariats et des casernes, adaptation des armements aux nouvelles menaces), mais aussi moralement et juridiquement (notamment par la présomption de légitime défense).
14-Recentrer la police et la gendarmerie sur leur mission de sécurité publique en les libérant des tâches indues et administratives.
15-Mettre en place un plan de désarmement des banlieues concernées et de reprise en main par l’État des zones de non-droit. Cibler les 5000 chefs de bandes délinquantes et criminelles identifiées par le ministère de l’Intérieur. Afin d’empêcher leur reconstitution, instaurer en complément de la peine pénale l’injonction civile d’éloignement.
16-Rétablir des services de renseignement de terrain pour lutter contre les trafics
criminels.
17-Appliquer la tolérance zéro et en finir avec le laxisme judiciaire par l’abrogation des lois pénales laxistes (comme la loi Taubira), le rétablissement des peines planchers et la suppression des remises de peine automatiques.
18-Lutter contre la délinquance des mineurs en responsabilisant les parents par la suppression du versement des aides sociales aux parents de mineurs récidivistes en                    cas de carence éducative manifeste.
19-Instaurer une peine de prison de perpétuité réelle incompressible pour les crimes les plus graves.
20-Créer 40000 places supplémentaires de prison en 5 ans.
21-Rétablir l’expulsion automatique des criminels et des délinquants étrangers.
Mettre en place des accords bilatéraux permettant que les étrangers condamnés purgent leur peine dans leur pays d’origine.
22-Rattacher l’administration pénitentiaire au ministère de l’Intérieur et renforcer le renseignement pénitentiaire.
23-Augmenter le nombre de postes de magistrats, notamment par un recrutement au tour extérieur. Afin de rompre avec la culture du laxisme, supprimer l’École Nationale de la Magistrature et créer une filière de formation commune aux carrières judiciaires (avec des écoles d’application).
24-Rétablir les frontières nationales et sortir de l’espace Schengen. Reconstituer les effectifs supprimés dans les douanes par le recrutement de 6 000 agents durant le quinquennat.
25-Rendre impossible la régularisation ou la naturalisation des étrangers en situation illégale. Simplifier et automatiser leur expulsion.
26-Réduire l’immigration légale à un solde annuel de 10000. Mettre fin à l’automaticité du regroupement et du rapprochement familial ainsi qu’à l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage. Supprimer les pompes aspirantes de l’immigration.
27-Supprimer le droit du sol: l’acquisition de la nationalité française sera possible uniquement par la filiation ou la naturalisation dont les conditions seront par ailleurs plus exigeantes. Supprimer la double nationalité extra-européenne.
28-Revenir à l’esprit initial du droit d’asile qui ne pourra par ailleurs être accordé qu’à la suite de demandes déposées dans les ambassades et consulats français dans les pays d’origine ou les pays limitrophes.
29-Interdire et dissoudre les organismes de toute nature liés aux fondamentalistes islamistes. Expulser tous les étrangers en lien avec le fondamentalisme islamiste (notamment les fichés S).
30-Fermer toutes les mosquées extrémistes recensées par le ministère de l’Intérieur et interdire le financement étranger des lieux de culte et de leur personnel. Interdire tout financement public (État, collectivités territoriales…) des lieux de culte et des activités cultuelles.
31-Lutter contre les filières djihadistes: déchéance de la nationalité française, expulsion et interdiction du territoire pour tout binational lié à une filière djihadiste. Appliquer l’article 411-4 du Code pénal sur l’intelligence avec l’ennemi et placer en détention préventive tout individu de nationalité française en lien avec une organisation étrangère suscitant des actes d’hostilité ou d’agression contre la France et les Français. Établir la liste de ces organisations.
32-Rétablir l’indignité nationale pour les individus coupables de crimes et délits liés au terrorisme islamiste.
33-Renforcer les moyens humains et techniques des services de renseignement intérieurs et extérieurs et créer une agence unique de lutte antiterroriste rattachée directement au Premier ministre, chargée de l’analyse de la menace et de la coordination opérationnelle. »
  Voilà ce qu’elle va répéter pendant l’entre-deux tours et ce qu’elle opposera sans cesse à Macron pendant le débat. Macron a donc intérêt de s’y préparer.

MACRON
  Le "Contrat avec la Nation" qu’il propose comporte 6 chantiers, dont un qui tient en quelques lignes :
  « Le quatrième chantier que je vous propose consiste à renforcer la sécurité de la Nation. Notre sécurité à l’international s’inscrira dans une stratégie de maintien de la paix et de lutte contre le terrorisme islamiste.
La sécurité intérieure passera par un investissement conséquent dans nos forces de l’ordre, leur réorganisation, mais aussi dans la vigilance que toute notre Nation doit retrouver.
Assurer la sécurité, faire respecter sans concession notre laïcité, restaurer partout l’autorité de l’État et dans l’État, garantir l’indépendance de l’autorité judiciaire sont les conditions premières de la liberté de chacun. »
 Quant au programme du candidat, voici ce qu’il annonce concrètement :
•Nous recruterons 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires qui renforceront notamment notre dispositif de renseignement contre le terrorisme.
•Nous créerons une police de sécurité quotidienne. Au plus près des Français, elle développera une connaissance approfondie des lieux et des habitants qu’elle sera chargée de protéger et d’entendre.
•Nous donnerons aux policiers et aux gendarmes un nouveau pouvoir : sous le contrôle du juge, ils pourront interdire à une personne délinquante de fréquenter le quartier où elle a commis ses délits.
•Nous ne tolèrerons plus les incivilités. Le harcèlement des femmes, les insultes, la dégradation du mobilier urbain, les crachats… Ces incivilités seront punies d’amendes immédiates et dissuasives.
•Toute peine prononcée sera exécutée. Nous construirons 15 000 nouvelles places de prison.
•Nous confirmerons la cyberdéfense et la cybersécurité comme priorités de notre sécurité nationale.
•Nous augmenterons les moyens de nos armées.
Nous mobiliserons 2% du PIB qui serviront à renouveler les avions ravitailleurs, à moderniser les blindés de l’armée de terre, ainsi que la flotte de surface de notre marine nationale.
•Nous créerons un état-major permanent des opérations de sécurité intérieure, de renseignement et de lutte contre le terrorisme. Directement rattaché au président de la République, il associera les services et états-majors des ministères de l’Intérieur et de la Défense, avec la participation des ministères des transports, de la santé et de l’industrie.
•Nous agirons avec nos partenaires européens pour créer une force de 5000 garde-frontières européens. Ils seront chargés de surveiller et protéger les frontières extérieures de l’Union Européenne. »

   Comme avec Le Pen, nous n’avons procédé à aucune coupure, il s’agit du texte intégral.  
   Service minimum : 10 mesures, 1 page sur 17 ! Ce déséquilibre entre l’accumulation de mesures et détaillées sous formes d’actions chez le Pen,  et les quelques généralités bien tournées de Macron est impressionnant. L’essentiel des propositions de Macron se limite de bons principes que tout le monde partage (il est interdit de cracher !), une réorganisation administrative et un appel à l’Europe. Aucun projet choc, pas une loi marquante.
   S’il considère que ce qui existe est suffisant pour lutter contre le terrorisme  au moins pourrait-il porter la contradiction de sa concurrente sur les sujets de société et de citoyenneté ? Sans doute est-ce une stratégie pour pousser le débat sous le tapis mais c’est aussi un boulevard ouvert à la candidate du FN.
   Évidemment, c’est l’inconvénient lorsque l’on est de gauche, de droite et du centre d’affirmer une politique tranchée en matière de sécurité et d’immigration.
   Il ne va tout de même pas réveiller les frondeurs avant même qu’ils ne soient élus ! N’empêche qu’il a intérêt à être bien préparé et à faire comme elle : quand on est en difficulté, on tape sur son adversaire et on ne le laisse pas développer ses arguments. On dira donc qu’ils sont dangereux pour l’unité nationale, inefficaces, hors de nos moyens, anticonstitutionnels, condamnables par la Cour européenne des droits de l’homme, etc… Elle répondra évidemment : réforme de la constitution, nouvelles lois, sortie du traité relatif à la CRDH, financement par la Banque de France… Peu importe, il faut la contrer sur tout.
  Pour l’instant, si l’on s’en tient aux projets, c’est Sc. Po contre le bistrot. Macron aurait intérêt à fréquenter plus souvent les zincs où l’on rencontre le vrai peuple, il mesurerait mieux les fortes attentes des français.
  S’il ne change pas de discours et s’il ne lui vole pas dans les plumes, il va passer un sale moment !

 *
 Juste un mot de plus, avant de poster cet article et après avoir écouté Macron en meeting ce soir. Il a dit : « Ne donnez pas votre colère au front national, il ne le mérite pas ! »
  Donc, il a compris et il va la passer au Hachoir. Enfin !

Aucun commentaire: