Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

mardi 14 juin 2016

CEUX QUI N'AIMENT PAS LA POLICE

Dans le journal intime que tenait chaque jour Louis XVI, on peut lire à la date du 14 juillet 1789 : "Rien". Pour lui, il ne s'est rien passé le 14 juillet 1789. Certes,  il n'était pas inscrit sur Facebook et il n'avait pas beaucoup d'amis, ce n'est donc que le lendemain qu'il fut au courant de la prise de la Bastille. "Une révolte ? Non, Sire, une révolution".
Depuis quelques jours, on a l'impression qu'il ne se passe plus rien en France, a part le football, bien entendu. 
Certes, des centaines de milliers de personnes vont défiler dans la rue contre la loi travail et sans doute plus encore contre Hollande. Certes, les écologistes français ont franchi une étape supplémentaire dans leur décomposition. Certes, nous approchons du référendum sur l'aéroport de NDdL auquel les français sont aussi indifférents qu'à celui qui va décider du maintien ou du retrait des britanniques dans l'Union Européenne (le sujet passionne tellement que le patron du PS, J-C. Cambadelis, s'est interrogé sur les conséquences qui pourraient résulter du choix des ... Anglais (!), alors que ce n'est pas seulement l'unité de l'Europe qui est en jeu mais aussi celle de la Grande-Bretagne puisque l'Ecosse pourrait claquer la porte du Royaume en cas de Brexit) .
Mais  à part ça tout va mieux. Hollande inaugure les chrysanthèmes à Colombey-les-Deux-Églises où il ne risque pas de se faire huer et toutes les forces de police sont occupées à calmer les fous du foot qui s'étripent dans les rues. Décidément, les nuits de bouteilles créent bien des désordres. Les grèves, quelles grèves ? Les risques d'attentats, quels attentats ? Ce n'est pas encore la terreur, tout de même...
Pourvu que la France se qualifie pour les quarts de finales!

Voici où nous en étions, hier après-midi, de cette chronique que nous voulions intituler : "Rien". Et subitement de nouveau l'horreur ! Apres l'attentat sanglant d'Orlando, un commandant de la police française et sa compagne, policière également, sont exécutés à coups de couteaux à leur domicile. Ils laissent un petit garçon de 3 ans. Comme leurs homologues américains à Orlando, les services de renseignement Français "suivaient" le terroriste. "Le nécessaire sera fait" répète après chaque attentat le gouvernement ; ce serait mieux si le nécessaire était fait avant....
"Tout le monde déteste la police"! Les fous de dieu aussi.
Parce que franchement, quelle différence y a-t-il en matière d'horreur et de dégoût entre tuer des policiers à coup de couteaux et mettre le feu à un véhicule de police dans lequel était coincée une jeune femme policière ? Dans les deux cas nous parlons d'horreur et de terreur.
Il s'est donc, hélas, passé quelque chose. Que l'on sentait bien inévitable. Le pire serait que l'on s'habitue à la violence extrême. 
Bien entendu, le football reprendra ses droits, après une minute de silence!

Aucun commentaire: