Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

samedi 16 avril 2016

HOLLANDE INVERSE LA COURBE DE L’AUDIMAT

Double peine : regarder l’émission et en rendre compte ! 
Mais « JE POURSUIVRAI JUSQU’AU BOUT. » C’est vrai, nous n’allons pas nous arrêter maintenant, après toutes ces années… Bien sûr qu’il y a des jours, de plus en plus nombreux, où nous nous demandons si nous n’avons pas fait une erreur en le choisissant comme héros de notre blog. Mais « QU’EST-CE QUE L’ON DIRAIT SI JE FAISAIS MON MEA CULPA ? »
Évidemment nous pourrions zapper, mine de rien, la prestation de Hollande sur France 2 lors de l’émission "Dialogues citoyens" du 12 avril. Qui nous l’aurait reproché, qui s’en serait même rendu compte ? Non seulement le président est devenu inaudible mais les français (85% d’entre eux) ne veulent plus l’écouter ni même en entendre parler. Et personne ne lui a dit lui a dit merci pour ce moment...
Mais comment prétendre assurer la chronique de François II sans rendre compte de ce qui restera un événement important de son règne : l’ouverture du dépôt de bilan ? Voici donc les principaux points qui peuvent être relevés.
1/L’inversion de la courbe, elle est là. Pas celle que tout le monde attend mais celle de l’audimat. Lors de la dernière émission semblable, "En direct avec les français", près de 8 millions de personnes l'avaient regardée, ils étaient moins de 3,5 millions (14% de part d’audience) ce mercredi soir. À la même heure, 4,4 millions de téléspectateurs (19%) suivaient "FALCO", histoire d’un inspecteur de police sorti d’un long coma mais qui découvre, lui, que le monde a beaucoup changé !
2/Nous savons maintenant qu’un « QUINQUENNAT DURE CINQ ANS » ! Qui a dit qu’il n’était pas pédagogue ?
3/On a souvent reproché à Sarkozy d’avoir rabaissé la fonction présidentielle. Après cette émission, il sera difficile de voir le prestige présidentiel tombé aussi bas. Les quatre français qui ont été choisis pour l’interroger (après en avoir éliminé deux jugés trop contestataires…) ne se sont pas contentés de l’interpeller, ils l’ont contredit, interrompu, bousculé, sans que ni l’intéressé, ni les animateurs de l’émission ne réagissent. Pourtant nous n’étions pas sur "on n’est pas couchés", qui prospère dans la provocation, les trois journalistes n’étaient pas réputés pour leur agressivité et, bien que l’émission ait été construite pour permettre au président de faire passer ses messages, ils ne lui ont pas fait de cadeaux. On retiendra surtout cette exclamation inouïe de Léa Salamé, coupant le président pour s’exclamer «VOUS PLAISANTEZ ? » Offense au chef de l’état… Il faut signaler qu’il venait de dire : »AVEC MADAME MERKEL, NOUS AVONS UNE POSITION IDENTIQUE SUR LES MIGRANTS » !
4/Nous attendions enfin la grande explication sur sa politique, au-delà des revirements et des reniements. A-t-il un projet pour la France, une vision ? Nous avons eu une succession de discours qui auraient dû être tenus par des ministres (du travail, de l’économie, de l’environnement…) À certains moments il semblait même que s’adressait à nous un simple inspecteur du travail ou des impôts. On ne peut pas dire qu’il nous a rassurés en confirmant qu’il allait « GARDER LE CAP. » …
5/On aurait tort de s’inquiéter puisque « OUI, ÇA VA MIEUX » et l’entendre renouer avec l’anaphore qui lui avait tant réussi face à Sarkozy : « IL Y A PLUS DE CROISSANCE, IL Y A MOINS DE DÉFICIT, IL Y A MOINS D'IMPÔTS, IL Y A PLUS DE COMPÉTITIVITÉ …». Nous aurons l’occasion de démonter tout cela dans les prochains mois mais admettons que les choses aillent un peu moins mal, il a clairement oublié trois choses : d’abord que c’est grâce à un environnement mondial exceptionnel qui ne dépend en rien du gouvernement (euro faible, taux d’intérêt historiquement bas, chute des prix du pétrole), ensuite que nous faisons nettement moins bien que nos voisins sur tous les plans, enfin de citer dans son anaphore le chômage et la dette qui eux sont des échecs strictement français. Mais le plus grave c’est que cette affirmation béate du "ça va mieux" a mis en rage les français qui n’ont rien constaté de tel.
6/Voulant prouver qu’il connaissait bien ses dossiers, ce qui n’est pas faux, il a également revêtu les habits du directeur de l’INSEE pour expliquer que le chômage des jeunes en France se situait dans la moyenne européenne. Plantage qu’il n’a pas fini de payer, sur un sujet censé être sa priorité absolue. La vérité qui lui a été assénée en fin d’émission est que le taux de chômage des jeunes est de 19,7% dans l’Union européenne et de 25,9% en France. Léa Salamé le lui avait bien dit mais il lui avait brutalement envoyé : « NON, CE N’EST PAS VRAI ! ». Il a ensuite déroulé la liste de tout ce qu’il a fait pour les jeunes ce qui a parfaitement mis en valeur qu’à l’échec il n’avait répondu qu’avec des chèques. Ils ne vont évidemment pas les refuser mais c’est ne rien comprendre à la jeunesse que de croire que l’on peut l’acheter avec de l’assistance alors qu’elle ne demande qu’à entrer dans la vraie vie  et à avoir de vrais boulots.  Hollande a fini par lâcher  : « LES JEUNES NE SONT JAMAIS SATISFAITS »…
Non, Monsieur Hollande, ça ne va pas mieux pour les français et encore moins pour les jeunes.

Aucun commentaire: