Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

samedi 5 mars 2016

"FAMILLES JE VOUS HAIS ! FOYERS CLOS, POSSESSION JALOUSE DE BONHEUR… " (Gide, Les nourritures terrestres.)

En matière  de famille Hollande s'y connaît. Personne ne peut le contester. Il a donné de sa personne et on comprend bien pourquoi il en parle au pluriel...
Politiquement aussi, il s'est fort intéressé à la famille, dans la lignée de Gide, en détricotant méthodiquement une des rares politiques publiques françaises qui était un succès incontestable : allocations familiales, quotient familial, prestation pour les jeunes enfants, il a tout raboté…Mais il a trouvé mieux encore pour rabaisser la famille, en faire un pluriel.
Il y a en France un ministère de l'Économie, qui oserait créer le ministère des Économies (et pourtant, il le faudrait bien!) ? Il y a celui de la Défense, pas celui des Défenses (et pourtant notre vie en est encerclée). Il y a celui de l'Intérieur mais une démocratie ne saurait pénétrer les intérieurs. Il y a celui de la Justice mais seules les injustices vont au pluriel. On pourrait continuer avec l'Éducation qui pourtant ne brille pas par son unicité, ou la Santé qui nous est chère. Ou la Pêche qui n’est qu’un misérable secrétariat d’État alors qu’il y a tant de pratiques, à la ligne, à la traîne, au chalut, au filet, hauturière, à la bolinche, à la nasse, à la palangrotte, etc. Ou encore la Mer qui relève du même secrétaire d’État mais où le pluriel s’imposait tant la France est riche en rivages marins, mers et océans, une bonne dizaine en comptant l’outre-mer qui contribue tout autant au patrimoine national maritime que les chômeurs ultramarins participent au désastre national de l’emploi; tout cela mérite bien une pétition pour que M. Vidalies soit promu ministre Des Mers et Océans et des Pêches. Il y a surtout la Culture qui s’accroche à son unicité judéo-chrétienne alors que nombreux sont ceux qui s’efforcent de promouvoir le multiculturalisme (c’est Levi-Strauss qui prônait "la coalition des cultures préservant chacune son originalité").Il n'y a que la diplomatie qui se définit comme Affaires Étrangères mais c'est le domaine de bien étranges affaires.
La famille, en revanche, c'est sacré. La France est une grande famille comme l'a déclaré le président Hollande lui-même. Même les socialistes, qui pourtant se divisent et se déchirent entre clans adverses, se prétendent une belle famille…
Et voilà que Hollande, très fâché d'entendre dire par tout le monde que son dernier remaniement ministériel est un bide politicien, décide d'un nouveau changement : le ministère de la Famille va se transformer en ministère Des Familles ! Réponse bien sentie  à ceux qui disaient qu'il ne pourrait plus y avoir de grandes réformes d'ici la fin du quinquennat. On sait bien que les familles sont nombreuses en France, comme les agricultures, mais il n'y a pas de ministère des Agricultures bien qu'il existe des agricultures industrielles, familiales (Et oui, il y a aussi des familles de paysans !), intensives, extensives, mécanisées, animales, biologiques, hydroponiques, viticoles, horticoles, etc. Alors pourquoi parler des Familles sous prétexte qu'il y en a de mono, de bi, d'homo, etc. ? Hollande, qui se bat justement contre toutes les stigmatisations, n'a-t-il pas compris qu'avec ce pluriel il singularisait les familles selon leur genre, les distinguait selon leur particularité ? Pourquoi faire un mariage pour tous si c'est pour trier ensuite les familles par catégories ? Taxer les familles bourgeoises, cela  se comprend de la part de socialistes intégristes mais pourquoi introduire une rupture d'égalité entre les différentes formes de familles ? Ce pluriel aura finalement pour principal effet de marquer les différences  et, comme on le dit avec raison à propos des races, des différences aux inégalités il n’y a qu’un pas …
Acceptons qu'il ait  voulu signifier que la famille n'était pas nécessairement une affaire de femmes. Mais il aurait mieux fait, alors, de supprimer dans l'intitulé du ministère les mots "Droits des Femmes", scandaleusement accolés à "Famille et Enfance", pour les remplacer par "Droit du Genre". La plupart n'aurait pas compris la nuance mais grâce à cette citation éclairante de l'illustre sociologue-ethnologue Claude Levi-Strauss, notre spécialiste de la famille, tout le monde aurait adhéré avec enthousiasme à sa belle définition de la famille :

"Les règles de la parenté et du mariage nous sont apparues comme épuisant, dans la diversité de leurs modalités historiques et géographiques, toutes les méthodes possibles pour assurer l'intégration des familles biologiques au sein du groupe social. Nous avons ainsi constaté que des règles, en apparence compliquées et arbitraires, pouvaient être ramenées à un petit nombre : il n'y a que trois structures élémentaires de parenté possibles ; ces trois structures se construisant à l'aide de deux formes d'échange et ces deux formes d'échange dépendent elles-mêmes d'un seul caractère différentiel, à savoir le caractère harmonique ou dysharmonique du système considéré. Tout l'appareil imposant des prescriptions et des prohibitions pourrait être, à la limite, reconstruit a priori en fonction d'une question, et d'une seule : quel est, dans la société en cause, le rapport entre la règle de résidence et la règle de filiation ? Car tout régime dysharmonique conduit à l'échange restreint, comme tout régime harmonique annonce l'échange généralisé".
(Claude Levi-Strauss,Les structures Élémentaires de la parenté- 2002.)           

Cela vaut bien un ministère, sans doute ?

Aucun commentaire: