Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

lundi 22 février 2016

BOITE À OUTILS ET SAC DE NŒUDS

Quel point commun y-a-il entre une révision de la constitution, une réforme du code du travail et un référendum sur la construction d’un aéroport ?
La maladresse d’un petit bricoleur, à qui on a imprudemment offert une boite à outils dont il se sert pour faire joujou tout seul dans son coin ?  Sans aucun doute et c’est bien de Hollande, comme vous l’aurez reconnu, qu’il est question.
Mais il y a d’autres similitudes qui méritent réflexion.
-Ce sont de vieux projets qui agitent notre vie politique depuis très longtemps : la déchéance de nationalité est une idée vieille comme les attentats djihadistes; la refonte du code du travail est une vieille demande du patronat appuyée par les libéraux; l’aéroport du grand ouest a été officiellement lancé sous Pompidou, il y a 43 ans (*). 
-Ce sont des projets de droite, sources de violentes polémiques, voire de violences tout court, depuis le début. Entre la gauche et la droite pour les deux premiers,  et, pour le dernier, entre d’un côté la droite et le PS pour une fois d’accord, d’une part et le reste de la gauche et les écologistes, d’autre part,
-Ce sont des projets qui ne sont pas près d’aboutir : si Hollande a cru qu’il suffisait de reprendre les idées de la droite pour être celui qui a enfin su régler ces graves problèmes, il s’est bien trompé. Toutes ses propositions ont fait Psichtt, et ont au contraire ravivé les querelles. Le projet de révision de la constitution sur la déchéance de nationalité ne ressemble plus à celui que le président de la République avait présenté à Versailles et que le congrès avait unanimement salué. Depuis, Hollande l'a plusieurs fois bricolé, plus personne n'y comprend rien et tout le monde râle. Le projet de réforme du code du travail (la loi MEK), a laissé tout le monde KO debout. La droite qui en avait rêvé en reste sans voix, la gauche folle de rage fait entendre violemment la sienne. C’est un copié-collé des revendications du MEDEF ! Le référendum sur la réalisation ou l’abandon de l’aéroport de Notre-Dame des Landes (pourquoi avoir conservé ce nom qui est une injure à la laïcité ? Peut-être que si on l’avait appelé Jean-Jaurès…), ce n’est plus du bricolage, c’est du sabotage car il est tout simplement illégal de faire un référendum local sur un projet national. Qu’il soit organisé par un ou plusieurs départements, ou par la région, il sera annulé par le juge administratif. Il y a, parait-il, un outil dans la boite : changer la loi. Puisqu’elle ne le permet pas, modifions-la ! Par référendum ?
Il avait trouvé en arrivant une boite à outils, il nous laissera en partant un sac de nœuds!
Il faut donc se poser la question : pourquoi Hollande dont personne ne peut contester l’habileté casse-t-il tout ce qu’il entend réparer ? Bien malin qui connaît la réponse tant le personnage est complexe.
Et s’il avait compris que c’était fichu ? Que son quinquennat serait un désastre et qu’il devra renoncer à se représenter sous peine de subir un nouvel et humiliant 21 avril. Il a bien médité ce qui était arrivé à son ami Chirac qui s’était retiré sur un bilan calamiteux pour devenir, peu de temps après, le plus populaire des anciens présidents. Mais lui, il n’a pas le même âge, il n’a fait qu’un mandat. Il n’est pas vieux, pas malade. Et les médias ont toujours de l’indulgence pour lui.
Il pourra commencer à redorer son image. Tout le monde aura oublié le sac de nœuds.Il a déjà rangé dans sa boite à outils toute une collection d’anaphores : "quand j’étais président, j’avais…" et il énumérera tout ce qu’il avait proposé pour régler les problèmes des français et qu’une coalition de réactionnaires de droite et d’extrémistes de gauche ont empêché. Il aurait fallu l’écouter…
Combien de temps faudra-il attendre alors une couverture de l’Express : "Hollande, le retour" ? Et du Point :"Et si Hollande était le prochain président ?"
Personne n'y croira mais c'est bon pour l'ego.


(*) Et non sous Jospin comme vient de déclarer Ayrault pour bien montrer qu’il était de retour : projet initié par la DATAR en 1963 (de Gaulle), inscription au schéma d’aménagement en 1970 et aux plans d’urbanismes des collectivités concernés en 1972(Pompidou), certes relancé par Jospin en 2000 mais déclaré d’utilité publique en 2008 (Sarkozy)…

Aucun commentaire: