Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

vendredi 15 janvier 2016

NE PAS HONORER LA VIEILLESSE, C’EST DÉMOLIR LA MAISON OÙ L’ON DOIT COUCHER CE SOIR (Alphonse Karr)

Ils sont en train de péter les plombs !
Ils s'étonnent qu'on ne les aime pas mais ils ne se rendent pas compte qu'ils font le maximum pour y parvenir. 
Ils se croient malins mais ils se prennent les pieds dans le tapis. 
Ils parlent de la France mais ils ne pensent qu'à eux. 
Ils nous croient idiots mais ils se conduisent comme des imbéciles. 
Comment en sont-ils arrivés là? De qui parlons-nous?
"J'anime tous les jours de la semaine, à 18h, une émission à la télé qui réunit plus d'un million de personnes, depuis près de 30 ans. Je suis, je suis..."
On continue:" évidemment je ne suis pas très jeune, mon public non plus, à l'image, d'ailleurs, de la chaîne qui la diffuse. Je suis, je suis..."
On continue: " je viens de me faire virer car la nouvelle patronne de France 3 veut "rajeunir". Evidemment les téléspectateurs qui ne rateraient l'émission pour rien au monde sont furieux et humiliés, parce qu’ils sont eux-mêmes plus âgés que l’animateur. Elle croit qu’elle va mobiliser un million de jeunes à cette heure-là, sur une chaîne ringarde. Elle n’a pas compris que c’est la télé elle-même qui vieillit ! Mais elle s'en moque, elle dirige un service public, elle ne sera donc pas jugée sur les résultats. Je suis,  je suis...Julien Lepers et mon émission "Questions pour un champion". Bravo.
Pourquoi en parler, après tout le sujet n’est-t-il pas dérisoire ? Parce que c'est très significatif de la mentalité de ceux qui nous dirigent. Dépenser l'argent public pour de mauvais résultats n'est pas le problème. Ce qui compte c'est l’utilisation du pouvoir dans son propre intérêt. En l'occurrence montrer que l'on est moderne, que l’on agit, faire de la mousse. Tant pis si la chaîne perd de l’audience et de l’argent, nous sommes sur le secteur public et l’argent est celui du contribuable ! Souvenez-vous de ce vieillard de Bouvard qu’il a fallu supplier de revenir à radio Luxembourg, alors que l’audience s’effondrait, après son éviction pour cause de rajeunissement...Mais c’était une radio privée, mieux vaut le ridicule que de mécontenter les actionnaires… 
En attendant, on aura gâché les après-midis de millions de petits vieux qui auront été privés d'une heure de bonheur. Mais c'est qui la chef ?
Nouveau candidat, nouvelle question: "je fais de la politique depuis 45 ans. Je n'ai jamais vécu que de ça et pourtant j'ai fait une carrière modeste pour ne pas dire ratée. Je suis, je suis..."
Bon, on continue: "J'appartiens à la bande de la MNEF, copain depuis des décennies de Valls, Le Guen, Dray… Strauss-kahnien notoire, et je traîne plus de casseroles qu’une voiture de jeunes mariés. Je suis, je suis..."
On continue: "J'ai été porte-parole parole de la campagne présidentielle de Jospin avec le résultat que l’on sait,  j'ai participé à celle de Hollande axée sur une idée simple: l’antisarkozysme. Lui seul est responsable de tous les malheurs de la France. Je suis, je suis..."
Allez, une dernière chance: "Je viens de déclarer : « Ils voudraient Juppé ? Non mais c'est paradoxal. De qui se moque-t-on ? Ils ne voudraient pas deux hommes politiques – je ne vais pas défendre Nicolas Sarkozy mais en tous les cas le président de la République – qui sont aux affaires depuis une dizaine d'années on va dire, ou une quinzaine d'années, et ils voudraient l'arrière-grand-père qui est là depuis 1974 ? Non mais enfin on rêve ou quoi ? C'est quoi cette dimension actuelle ? Non mais attendez, Juppé, ce cheval de retour, serait la modernité incarnée ? Non mais où on va là ? On se moque des Français ! »
Je suis, je suis..."  Mais, non ce n’est pas Nabila, encore que…
"Je suis, je suis…"Oui !!!!!, Cambadelis !
Ils les choisissent comment au PS ?
Il est fou ? Lui, il se croit génial. Le seul adversaire que Hollande pourrait battre est Sarkozy. Il faut donc qu'il soit le candidat de la droite, c'est le meilleur ennemi. Mais les sondages dérapent. Ils sont en train de dérouler le tapis rouge devant Juppé qui non seulement menace d'écraser Hollande mais, en plus, lui pique son arme secrète : le ralliement du centre. Un vrai cauchemar. Place donc à l'antijuppé (bien mauvais slogan pour une bien mauvaise stratégie...).
Mais comment l’atteindre ? Il n’a pas été président et il n’a pas promis d’inverser le chômage. Sa carrière politique ? Elle ressemble trop à celle de la plupart de ses amis socialistes. D'avoir été premier ministre et ministre des affaires étrangères ? Fabius ne le tolérerait pas. Et on ne peut pas toucher au pote de Hollande, Chirac, qui n'a cessé de répéter que Juppé était le meilleur ? 
Alors ? L'âge bien sûr. On va en faire un gâteux.
Le voici donc, le rapport avec Julien Lepers: "mort aux vieux"! Pour noyer son chien, on l’accuse de la rage ; pour tuer un adversaire politique on le traite de vieux … croûton. Evidemment c'est complètement crétin parce que les français apprécient Juppé notamment en raison de son âge (pas de second mandat donc pas de mensonges ni d'enfumages sauce hollandaise) et de son expérience. Et lui, il a déjà obtenu le ralliement des centristes, ce qui plait aux français. Quelle gaffe !  
"La vieillesse est un naufrage" disait le général de Gaulle. Avec de tels soutiens, Hollande vient de monter sur le Titanic !
Mais il a quoi dans le ciboulot ? D’abord, à 65 ans ce n’est plus un perdreau de l’année. Il sait, pour avoir été au premier rang, ce qu’il en a coûté à Jospin de dire de Chirac qu’il était "vieux, usé, fatigué". S’il avait mieux suivi la vie politique du temps où il fricotait avec les trotskistes (avant de devenir communiste, puis socialiste…) il aurait observé que de Gaulle avait quitté le pouvoir à 79 ans, exactement comme Mitterrand et Chirac à 75 ans. Ce sont les trois présidents de la Vème République préférés des français. Ajoutons qu’il n’était pas obligé de mentir sur Juppé : où a-t-il vu qu’il était arrière-grand-père ? Et ta mère, elle s’appelait Lucy ?
S'il veut du jeune et plaire aux français pourquoi ne regarde-t-il pas dans son camp ?  Après tout, Valls et Macron sont socialistes. Enfin, on le dit...

Mais d’abord, ces mots de Jacques Brel pour Alain Juppé: « la pendule d'argent, qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non, qui dit : je vous attends. »
En 2017...

Éléphant de Solférino                                Cheval de retour 


Aucun commentaire: