Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

mardi 5 janvier 2016

CACHEZ CES CHÔMEURS QUE JE NE SAURAIS VOIR

Hollande a donc décrété "L’état d’urgence économique et social" avec un plan massif de formation concernant 500.000 chômeurs ainsi que l’embauche de 150.000 apprentis. Louable initiative… à condition que ce ne soit pas qu’une nouvelle annonce. 
Embaucher 150.000 apprentis de plus ? Ce serait génial ! Sauf qu’il y a un tout petit problème : ce sont les PME qui embauchent l’essentiel des apprentis et elles ne sont pas vraiment motivées pour le faire. Trop de papasserie, trop de soucis, trop de risques, trop de temps. Et puis elles n’ont pas encore digéré les deux "cadeaux" de 2015 : l’usine à gaz du dispositif de prévention de la pénibilité, le casse-tête de la généralisation de la mutuelle. Cette fois, la coupe est pleine ; nous ne sommes pas des technocrates, nous, disent-ils…
Mais pourquoi ne pas essayer ? A condition que cet objectif ne soit pas cyniquement perverti et que son objectif caché ne soit pas la  baisse artificielle  des statistiques du chômage. 
Car c'est, assurément, ce que l'on nous concocte. Notre système statistique, en effet, est ainsi fait que lorsque l'on est en formation, c'est à dire que l'on reste, par définition, à la recherche d'un emploi, on n'est plus considéré comme chômeurs, mais recensé en catégorie D des demandeurs d'emplois, celle dont personne ne parle. On a, généralement tendance à considérer comme chômeur une personne en recherche active d’emploi qui ne travaille pas du tout (Catégorie A) ou peu (B et C) et qui souhaiterait un emploi à plein temps. 
Politiquement, c’est donc la "catégorie A" qui compte. Éventuellement A, B et C. Les 2 dernières catégories (D et E), en revanche, sont des cartons fourre-tout où l’on range (?) tous les autres demandeurs d’emploi. Ce ne sont pas des faux chômeurs mais des gens qui veulent travailler et des familles entières qui souffrent, mais on n’a pas tellement envie de les voir. C’est ici, entre autres, que l’on cache les chômeurs en formation. C'est un peu comme si l’on considérait qu’un malade, dès lors qu'il est hospitalisé, n'était plus considéré comme malade. Certes, la médecine a fait de gros progrès et les chances de guérison sont élevées mais on est vraiment guéri que lorsque l'on sort de l'hôpital et encore, après une période de convalescence...Qui peut affirmer que lorsque la formation s'achèvera le bénéficiaire décrochera effectivement un emploi ? Il peut tout aussi bien se retrouver de nouveau au chômage d’ici un ou deux ans. Mais les élections seront passées, alors ce sera le problème du prochain quinquennat... En attendant, on les aura sortis des statistiques du chômage et la courbe aura été inversée. Toutes ces annonces n’auront donc été qu’une ripopée destinée à sortir le président du margouillis dans lequel il s'est lui-même enfoncé.
Mais le succès de ces biaisements n’est rien moins qu’assuré. Ainsi que l’on a pu le constater la formation professionnelle n’a jusqu’à présent pas réellement crée d’emplois. Elle a essentiellement bénéficié aux grandes entreprises et à leurs propres employés, rarement aux chômeurs. C’est cependant le seul endroit en France où l’on ne peut pas dire que ce soit un problème de moyens financiers : 36 milliards par an lui sont consacrés ! Pourtant, depuis que Hollande est président, et malgré le changement qu'il avait promis, la France compte 700.000 chômeurs de plus en catégorie A. Cela malgré les 550.000 emplois aidés créés par ailleurs, que pôle emploi enregistre en catégorie E où il est bien difficile de les détecter. 
Pour résumer simplement, si vous cherchez les demandeurs d’emploi en formation, il faut les débusquer en rubrique D et les emplois aidés vous en trouverez certains, pas tous, quelque part en catégorie E. Quant aux apprentis, ce ne sont plus des chômeurs puisqu’ils deviennent salariés. 
Du beau travail, si l’on ose dire, l'arnaque du siècle, l'enfumage historique. Premier signe d’enfumage donc, le total général des demandeurs d'emploi, toutes catégorie confondues. Si le total A baisse mais que le total général reste stable, il faudra voir s’il y a de la fumée qui sort des cartons D et E (*)! Aujourd'hui le total général, pour la France entière est de 6.143.600. Nous verrons si ce chiffre s'inverse d'ici 18 mois...
Mais le "vrai" thermomètre du chômage reste le "taux de chômage" calculé par l'INSEE et validé par le Bureau international du Travail, le BIT. Il ne tient pas compte du calendrier électoral français et permet de se comparer aux autres pays. C'est Rebsamen, quand il était ministre des statistiques du chômage, qui avait déclaré -BFMTV, 30 juin 2015 : « Pôle emploi, c’est pas les statistiques du chômage. Les statistiques du chômage, c’est les comparaisons internationales. C’est Le BIT. Au premier trimestre 2015 le taux de chômage en France le gouvernement se limite généralement à la métropole (l'outre-mer n'est pas français?) a reculé de 10,1% à 10,0%, significatif de la croissance (?).» Et il avait insisté : « À Pôle emploi, ce ne sont pas forcément des chômeurs, ce sont des demandeurs d’emploi…Je conteste cet outil statistique. » À pleurer!
Fort bien, ce sera donc le taux de chômage, élaboré par l’INSEE sous l’égide du BIT, qui fera référence. Aujourd'hui il représente en France 10,6% (3ème trimestre 2015) de la population active contre 4,5% en Allemagne et 5,2% au Royaume Uni. Le même avait annoncé qu’il fallait que le taux de chômage retombe largement au-dessous des 10% avant la fin du quinquennat.Nous verrons bien ce qu'il en sera début 2017, lorsque Hollande annoncera sans broncher qu'ayant fait baisser le chômage il pouvait légitimement postuler pour un second mandat...
L’état d’urgence économique et social : un gigantesque parking à chômeurs ?



(*) Pour suivre l’évolution mensuelle dans chaque catégorie il faut consulter le site : « DARES INDICATEURS- demandeurs d’emploi inscrits et offres collectées par Pôle emploi… en précisant le mois et l’année de la recherche.

Aucun commentaire: