Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

jeudi 24 décembre 2015

LES 500 DERNIERS JOURS DE HOLLANDE

Il y a 5 ans exactement, le 24 décembre 2010, nos écrivions la première chronique de notre premier blog: "Les 500 derniers jours du PS, avant les présidentielles de 2012". Il s'agissait de suivre la campagne présidentielle sous un seul angle, le parti socialiste pourrait-il survire à un éventuel et ultime échec ? Soit il persistait dans ses divisions, ses vieilles lunes marxistes, avec ses vieux leaders et il allait mourir, soit il modernisait ses idées et son personnel politique, en un mot il devenait social-démocrate comme le sont les socialistes chez ses voisins et il s'assurait un nouveau départ.
Hollande a été élu et, après les nombreux ratés du départ, il est devenu, ou en tout cas s'affiche clairement, (son premier ministre et son ministre de l'économie avec lui) social-démocrate. Nous devrions donc être heureux ?
Eh, bien non! Comme 3 français sur 4 nous sommes désespérés, ne faisant aucune confiance en Hollande et souhaitant qu'il ne se représente pas en 2017. Faute de quoi, c'est cette fois-ci que nous assisterons à l'explosion du parti socialiste laissant la droite républicaine seule face au FN.
Deux mots peuvent sans doute expliquer cette désillusion: mensonges et échecs.
Inutile de faire la liste des mensonges, nous y serions encore demain et nous lasserions les lecteurs qui les ont encore sur le cœur. Le discours du Bourget avait fait gagner Hollande. Il a violé à peu près toutes les promesses qu'il y avait faites. s'il a, malgré tout, réalisé quelques bonnes choses, ce n'étaient pas des promesses faites à ses partisans et elles ont désespéré son aile gauche, devenue frondeuse.
Les échecs chacun les a supportés et vécus dans leur chair: déficits publics, croissance, dette, chômage...D'ailleurs, c'étaient aussi des promesses du candidat. Comme quoi engagements riment avec mensonges.
Le règne de Hollande est aussi celui des couacs. Il s'y entraîne depuis le début et vient de réaliser son chef-d'oeuvre, comme un cadeau de Noël aux français. On se souvient du coup de génie du congrès de Versailles, instance la plus solennelle de notre démocratie où il a obtenu une standing ovation sur tous les bancs après avoir annoncé une réforme de la constitution qui prévoirait la déchéance de la nationalité pour les personnes nées françaises et ayant la double nationalité condamnées pour fait de terrorisme. Tout à la fois piège et cadeau pour la droite. Et provocation pour la gauche qui s'y est toujours opposée.
Mais la girouette tourne, à moins que ce ne soit le vent... Avec Hollande rien n'est jamais simple.
On laisse donc filer l'information comme quoi le président pourrait, en définitive, renoncer à la mesure,  qui au fond ne servirait pas à grand chose et heurterait sa gauche. Le premier ministre et le ministre de l'intérieur ont fait clairement  savoir qu'elle devrait être retirée du projet de réforme constitutionnelle. Que l'idée soit bonne on non n'est pas le problème, mais qu'un président annonce, dans le lieu le plus solennel de la République, une réforme qui touche aux grands principes de celle-ci et laisse entendre par son entourage qu'il allait y renoncer, est tout simplement pitoyable.
Mais on touche au sublime avec la manière dont l'annonce a été faite. Par Madame Taubira (alors que la réforme de la constitution est une prérogative du seul président de la République) juste avant le conseil des ministres qui devait l'officialiser et, tenez-vous bien, à la radio en ... Algérie. Tout simplement scandaleux!
Hurlements dans le pays. Alors la girouette, ou le vent, change encore de direction. Hollande avale son chapeau, Valls, tremblant et livide, annonce qu'en définitive la déchéance serait maintenue parce qu'il fallait sauver la parole du président mais que ce n'était pas grave parce que la mesure n'aurait en réalité que peu d'effet.Tout simplement ridicule!
Il n'avait échappé à personne que Hollande cherchait à continuer de tirer profit des dramatiques événements du 13 novembre mais la France n'est pas le PS. Ces petites manœuvres politiciennes à un tel niveau sont tout simplement honteuses. 
S'il vous semble que Hollande est affligé, en ce moment, d'un léger boitillement, ne vous en étonnez pas, c'est qu'il vient de se tirer une balle dans le pied. Quand à Taubira, elle est toujours ministre, ne vous en déplaise. Après sa loi sur les homos elle va donc en faire une sur les bi et elle se marre publiquement...Tout simplement déprimant!
Allez, JOYEUX NOEL malgré tout.

Aucun commentaire: