Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

dimanche 20 décembre 2015

LE BROCCIU ET L’ARGENT DU BROCCIU

Pendant que le Front national captait toute l’attention et qu’une large majorité de français se portait au secours de la République, une région irréductible larguait les amarres du continent français pour naviguer vers des terres dangereuses et inconnues. Qui s’est intéressé à ce qui vient de se passer en Corse ? Et d’ailleurs, que vient-il de se passer ? Une région aux mains des indépendantistes qui méprisent et injurient la France, qui ont causé tant de violences aux personnes et de destructions aux biens ? Un quarteron de politiciens en quête d’aventures personnelles, sans souci des conséquences pour leurs concitoyens ? Partagés entre le tragique et le comique, les gens se disent pour la plupart : Bah ! C’est la Corse…
Que veulent ces gens-là tantôt autonomistes, tantôt indépendantistes, tantôt nationalistes et toujours divisés ? Leur programme vaut le détour. Allons sur le site de "Femu a Corsica" (liste Siméoni qui est aujourd’hui le président de l’exécutif de l'assemblée de corse)) et nous y trouverons d’abord "l’amnistie pour les prisonniers politiques" (le meurtre d’un préfet de la République n’est qu’un acte politique comme un autre) ; la "reconnaissance du peuple corse" ; "la coofficialité de la langue corse" (bon moyen pour écarter de la vie économique les "continentaux"); un statut de "résident corse" (bon moyen pour écarter les mêmes de la vie politique); l’inscription de la Corse dans la constitution (on se demande bien pourquoi; puisque la Corse "n’est pas le morceau d’un autre pays", que ferait-elle dans la constitution française ?) ; le droit de voter les impôts (que, bien entendu l’on n’augmentera pas).  Quant à Monsieur Talamoni, le nouveau président de l’assemblée de Corse, il a déclaré, en corse parce que  l’usage du français n’est pas obligatoire dans la République, lors de son discours inaugural :
"En votant pour les nationalistes, le peuple corse a dit que la Corse n'était pas un morceau d'un autre pays mais une nation, avec sa langue, sa culture, sa tradition politique, sa manière d'être au monde". Des comme ça, il y en tout plein ! On comprend pourquoi, avec les nationalistes, la Corse n’a pas besoin du Front national…
Après tout pourquoi pas ? Si la Corse est un peuple, elle a le droit de s’autodéterminer. Mais il faut être clair, on ne peut pas avoir à la fois le bruccio et l’argent du bruccio. On ne peut pas à la fois violer les principes de la République, haïr la France, prétendre se débrouiller seul et demander reconnaissance et subsides.
La Catalogne veut être indépendante, c’est la région plus riche d’Espagne. L’Ecosse veut devenir une nation, elle a du pétrole. Mais la Corse ? La main qui reçoit est au-dessous de la main qui donne (proverbe africain).
Alors puisque ces gens-là veulent modifier la constitution de la France pour faire aboutir leurs revendications, chiche !  Il suffit d’organiser deux référendums. Le premier, au niveau national, pour faire approuver les modalités de sortie de la corse de la nation française. Si la réponse est oui, mais ne vous inquiétez pas elle sera sûrement positive, les français ne s’opposerons pas à au Corsxit, il y aura ensuite un second référendum, en Corse cette fois. Et pour le coup, ce sera très compliqué. 35%, on peut trouver que c’est beaucoup mais ce n’est pas suffisant. 50%, c’est autre chose. Le scénario que nous venons d’évoquer est exactement celui des accords de Nouméa. Signés en 1998, ils prévoyaient une fenêtre d’autodétermination pour la Nouvelle-Calédonie entre 2014 et 2018. C’est curieux, plus le temps passe et moins on en parle et ceux qui évoquent le sujet c’est pour dire que l’indépendance n’est pas inéluctable. Pourtant les Kanaks sont bien un peuple ?
Mais les corses choisiront peut-être l’indépendance. Si tel était le cas il ne faut pas qu’ils s’inquiètent, la France continuera d’être généreuse. Elle ne cessera pas  d’aider la Corse. Mais dans le cadre de l’aide au développement, comme l’Algérie, le Maroc, la Tunisie...
Logique, puisqu’ils prétendent que la Corse est une colonie française.

Aucun commentaire: