Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

dimanche 20 septembre 2015

ALERTE MARINE

Avis de tempête. Cette fois-ci, c'est carrément la panique! 
Tous les sondages le disent, Marine Le Pen va l'emporter dans la  région Nord-Pas de Calais-Picardie. Le dernier sondage Odoxa pour Le Parisien-BFM  lui donne 37% au premier tour contre 26% à la liste des Républicains conduite par Xavier Bertand et 21%  au PS (liste de Saintignon). Au deuxième tour Marine Le Pen l'emporte de 7 points sur la droite et de 10 points sur la gauche.
Au parti socialiste, on a pris l'habitude de reporter sur les autres la hausse continue du front national, la droite qui se droitise, les intellectuels (qui viennent pour la plupart de la gauche) qui par leurs critiques sur la politique du président et de son gouvernement "font le lit du FN". Onfray, finkielkraut, Jacques Julliard et d'autres sont diabolisés.
Pourtant, en l'espèce, il n'y a aucune place au doute. Dans la Nord-Pas de Calais-Picardie ce n'est pas la droite qui recule, ce sont les socialistes qui s'effondrent. Dans ce territoire historiquement de gauche (fief de Guy Mollet, Moroy, Aubry) ce sont les voix perdues par la gauche que l'on retrouve au front national. Manifestement le peuple de gauche n'est pas enthousiaste devant l'accueil des migrants et verrait d'un bon œil le retour des frontières. Désespérant n'est-ce pas? Mais il y a pire.
Le PS va se trouver confronté à un piège mortel. S'il renonce au pacte républicain qu'il prône depuis toujours, il assume la responsabilité de la victoire du front national. S'il retire sa liste, il disparaît du paysage...
Il pourra toujours affirmer que c'est de la faute des verts et des rouges qui ont fait listes à part. Hollande a dit que la division, c'était la disparition. Mais au second tour, la seule liste de gauche à rester en piste ne ferait que 29%! La faute à qui ?
Il pourra toujours refuser le désistement républicain au prétexte que la droite s'est "droitisée". Bonnet blanc et blanc bonnet on sait ce que cela donne.
Cela fait penser aux bombardement en Syrie. On peut toujours dire qu'il ne s'agit en aucun cas d'un soutien à Assad mais seulement d'arrêter Daesh. Mais arrêter Daesh, c'est sauver Assad...
Le problème avec la gauche c'est qu'à force de nier la réalité, elle perd elle-même toute crédibilité.

Aucun commentaire: