Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

vendredi 28 août 2015

"LA DÉMOCRATIE C’EST AUSSI LE DROIT DE DIRE DES BÊTISES"

Ainsi parlait François Mitterrand dont la longue expérience politique lui avait beaucoup appris sur le sujet. Lui qui croyait aux forces de l’esprit doit certainement apprécier la vigueur de notre démocratie en cette période de rentrée. Aux bêtises, nous  sommes habitués mais en ce moment c’est un festival. Pour bien prouver qu’ils sont de retour, nos dirigeants nous en abreuvent quotidiennement. Impossible de les citer toutes nous en avons donc distingué trois, dignes de figurer sur le podium de la bêtise.
Médaille d’or : Le "modèle libanais" (Emmanuelle Cosse)
La secrétaire générale d’EELV a une solution au problème posé par l’afflux des migrants: « Donnons le message que nous accueillerons tout le monde… » Faute d’avoir de la tête les écologistes ont du cœur, c’est bien connu. Ce n’est donc pas cette déclaration qui nous a surpris mais l’argumentaire qu’elle a utilisé pour justifier sa proposition: «Aujourd’hui, combien le Liban accueille-t-il de réfugiés ? Plus du quart de sa population…»
Il ne lui a sûrement pas échappé que le Liban était un modèle d’intégration. En 1948, lors de la création de l’État d’Israël, le Liban avait accueilli en masse des réfugiés palestiniens, aimablement installés dans une cinquantaine de camps. 67 ans plus tard il y a encore une douzaine de camps dans lesquels s’entassent plus de 240.000 réfugiés. La misère et la violence y règnent, les factions rivales se livrent une guerre sans merci. Le pays lui-même, totalement déstabilisé, a perdu sa souveraineté et subi une longue guerre civile de 15 ans avec plus de 250.000 morts.
Aujourd’hui, c’est de Syrie qu’affluent les réfugiés qui seraient plus d’un million. Le pays est plus divisé et soumis aux influences étrangères que jamais. Les communautés s’affrontent partout dans le pays et une partie du territoire est contrôlée par le Hezbollah dont la branche militaire est classée par l’Union européenne dans la liste des organisations terroristes. Le désordre institutionnel est tel qu’il y a plus de président de la République depuis plus d’un an. Le gouvernement, qui fait ce qu’il peut, a été contraint en 2014 de revenir sur sa politique d’accueil.
Avant de citer le Liban en exemple, Madame Cosse ferait bien de consulter le site du ministère des Affaires étrangères où elle pourrait lire, notamment : « La frontière syro-libanaise est officiellement fermée aux réfugiés… Les ressortissants syriens doivent se soumettre à de nouvelles procédures à la frontière syro-libanaise… L’augmentation des besoins face à un conflit qui perdure, conduit cependant à une précarisation croissante de la situation des réfugiés sur les plans alimentaire et sanitaire, tandis que les communautés d’accueil libanaises rencontrent elles aussi des difficultés grandissantes. »(Dossier pays sur le Liban du Quai d’Orsay) et de lire la rubrique "conseil aux voyageurs" : « Dernière minute, 26 août 2015. Dans la partie centre-ouest du pays, depuis Tyr jusqu’au sud de Tripoli, les déplacements sont soumis à une vigilance renforcée. Il est, en revanche, formellement déconseillé de se rendre dans le Nord, l’Est et le Sud du pays, le long de la frontière avec la Syrie et Israël, ainsi que dans la banlieue Sud de Beyrouth, qui est le théâtre d’attentats récurrents depuis l’été 2013, et la banlieue Est de Saïda. »
Voilà donc que le modèle que la secrétaire nationale d’EELV nous propose ! Il est vrai que son parti ne souffre pas d’un afflux d’adhésions et qu’il est coutumier des combats fratricides…
Médaille d’argent : "Faciès aléatoires" (Alain Vidalies)
L’actuel secrétaire d’État aux transports s’inquiète de la sécurité dans les trains ce qui est bien normal. La solution qu’il préconise l’est beaucoup moins : « À chaque fois qu'on parle de fouille aléatoire, quelqu'un dit “oui mais ça risque d'être discriminatoire”. Eh bien écoutez, moi je préfère qu'on discrimine, effectivement, pour être efficace, plutôt que de rester spectateur.» Mais tout le monde peut se tromper de faciès, n’est-ce pas ? Plus efficace encore et pour éviter de se tromper on pourrait imposer aux djihadistes de porter au revers de leur djellaba un insigne représentant une kalchnikov. Il parait que ce Monsieur était pressenti pour remplacer Rebsamen au ministère du travail mais que cette petite maladresse aurait compromis ses chances. Dommage, à un moment où, pour faire baisser les statistiques du chômage, l’on s’apprête à augmenter les radiations, il paraissait tout désigné pour mettre en place des contrôles aléatoires contre les faux chômeurs…
Médaille de bronze : De la pluie et du beau temps (Ministère de l’intérieur)
Les statistiques de mortalité routière qui viennent d'être publiées font apparaître une très forte hausse (+19%) en juillet 2015. La Sécurité routière, qui dépend du ministre de l’intérieur, n’a pas trouvé meilleur argument pour justifier ces crésultats désastreux que d’invoquer la météo particulièrement clémente cette année alors que juillet 2014 avait été exceptionnellement pluvieux. Quand il fait beau on roule beaucoup et plus il y a de gens qui roulent et plus il y a d’accidents. Tellement évident !
L’argument serait dramatique s’il était exact car cela signifierait que la politique de sécurité routière est inefficace puisque le nombre de morts augmenterait proportionnellement au volume de trafic. 
Mais il est faux : depuis 1972 le trafic motorisé est passé de 235 milliards de véhicules/km à 565 en 2010 (+ 150%) alors que le nombre de morts a abaissé régulièrement, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il fasse soleil, que l'essence soit chère ou pas, passant durant la même période de 18.024 décès à 3.963 (-78%)*. Cette tendance s’est poursuivie jusqu’en 2014, année où la mortalité a commencé à augmenter. Si les chiffres de juillet sont particulièrement dramatiques ils sont malheureusement dans la tendance actuelle (+3,7% en 2014 et +3,8% depuis le début de l’année 2015).
Quelle est alors la vraie raison de cette inversion, pour le coup indiscutable ? Les avis divergent.  Bernard Cazeneuve y voit un relâchement du comportement des usagers. Certaines associations pointent l'inefficacité de la politique du gouvernementale, faisant valoir qu’aucune mesure n’a été prise depuis mi-2013 et la mise en service de radars embarqués. D’autres invoquent le laxisme répressif illustré, début juillet précisément, par l’annonce du projet de Madame Taubira de supprimer le délit de conduite sans permis qui serait remplacé par une simple amende.
Nous n’entrerons pas ce débat mais nous nous contenterons de relever la fâcheuse habitude du pouvoir de toujours reporter sur les autres les causes de mauvais résultats. Qu’il s’agisse du chômage ou des accidents de la route.
Ce qui conduit généralement à dire des bêtises…

*Voir le graphique sur : 
http://enfumages-2017.blogspot.fr/2015/08/securite-routiere.html





Aucun commentaire: