Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

lundi 29 juin 2015

SIXIÈME COLONNE À MATIGNON ?

On comprend maintenant pourquoi Valls répète à tout propos qu'il est républicain.
Sans doute est-il attaché aux valeurs de la République, comme la quasi-totalité des français, mais on commence à se demander s’il ne s’agit pas d’un message codé à l’attention de la droite dont il serait l'adhérent caché. Et si au lieu d’être "Charlie" Valls était  "Les Républicains" ?
Le premier à intervenir après l'attentat barbare commis en Isère est François Hollande. Tout le monde a remarqué qu’à aucun moment il n’a utilisé les mots de salafistes, djihad, islam extrémiste...Quand il a évoqué la macabre mise en scène de la décapitation, il a parlé "d'inscriptions" sans plus de précisions. Il aura confondu avec le latin…
Valls, lui, pense qu’il « faut toujours dire la vérité et utiliser les mots qui s’imposent.» Il déclare donc que la "guerre contre le terrorisme islamiste" est une "guerre de civilisation" : « Nous ne pouvons pas perdre cette guerre parce que c'est au fond une guerre de civilisation. C'est notre société, notre civilisation, nos valeurs que nous défendons. » Il n’a pas utilisé le terme de "cinquième colonne", tant reproché à la droite (l’expression est une appellation contrôlée : pendant la guerre d’Espagne on appelait ainsi les nationalistes infiltrés dans les troupes républicaines). Il préfère parler d’"ennemis de l’intérieur". Dont acte. Mais comment appeler alors quelqu’un qui, de Matignon, défend les thèmes de la droite ? "Sixième colonne" ?
En fait, il s’agit de pure politique : Hollande chasse à gauche, Valls braconne à droite. Malin ? Pas si sûr…
Hollande ferait bien, en effet, de méditer un sondage qui vient de paraître (BVA pour Orange et iTélé – 28 juin 2015) sur le candidat socialiste préféré des français pour 2017. Valls vient en tête avec 36 % des personnes interrogées devant Montebourg et Aubry (ex-æquo à 12 %), puis Royal (11 %). François Hollande, crédité de 7 %, n’arrive qu’en 5ème position, devant Hamon (5 %) et Taubira (3 %).
Evidemment, considérer le choix de tous les français est absurde puisqu’on comptabilise les préférences de ceux qui, de toute façon, ne voteront pas pour le candidat qu’ils désignent. C’est également vrai à droite, d'ailleurs : parmi ceux qui disent préfèrer Juppé combien voteront pour lui ?
Considérons donc uniquement les sympathisants du PS. Las, l’écart avec Valls est plus élevé encore : 48 % contre 18 % ! Est-il donc si malin de pousser Valls sur sa droite alors que l’on sait très bien, qu’actuellement, la France est majoritairement à droite ?
Pas grave nous dit-on, il n’y aura pas de primaires socialistes puisque Hollande est le candidat naturel. Nous, on veut bien ; mais que diront les électeurs de gauche quand tous les sondages montreront que Hollande ne sera pas au second tour tandis que Valls aurait une vraie chance ?
Valls est loyal, il ne sera pas candidat contre Hollande.
Peut-être, mais à la place ?

Aucun commentaire: