Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

lundi 23 mars 2015

SANS VOIX

On comprend maintenant pourquoi la gauche est favorable à l'interdiction de la fessée. Si elle est douloureuse et traumatisante pour les enfants, vous imaginez ce que cela doit être pour les adultes, surtout quand elle est donnée en public, devant tout le pays... Car c’est bien ce qui s’est passé lors du premier tour des élections départementales.
Rendez-vous compte : le PS récolte 4 points de moins que le FN, et 9 de moins que la droite. Sur les 2054 cantons plus de 500 binômes socialistes sont éliminés dès le premier tour.
On connaît la chanson: les élections intermédiaires ne sont jamais favorables à la majorité qui gouverne. Pas faux mais une telle raclée, c'est du jamais vu. Surtout que cette élection a été mitonnée par le gouvernement de François Hollande, par Valls lui-même lorsqu’il était ministre de l'intérieur. Et que je te réduis de moitié le nombre de cantons, et que je te les redécoupe à mon goût et que j'impose le binôme homme-femme...De deux choses l'une, où ils sont vraiment nuls, où ils sont gravement maso.
En plus, ils ne peuvent pas cette fois nous refaire le coup du mépris comme Ayrault qui n'avait cessé de répéter que les municipales n'étaient qu'un enjeu local, sans conséquence au niveau national (ce qui ne l’a pas empêché de devoir quitter Matignon...) Valls, au contraire, en a fait une affaire personnelle et n'a pas hésité à nationaliser le scrutin où se jouait, selon lui, l'avenir de la République qui devait "se fracasser" contre le Front national.
Au PS pourtant, le soulagement est général et Valls juge "honorable" la performance de sa majorité. Le mot d’ordre est que c'est moins mauvais que si ça avait été plus pire.
-La République est sauvée : on avait prévu plus de 55% d'abstention il n'y en a "que" 50%...
-Le FN devait être le premier parti de France avec 30%  : il n'arrive "que" second avec près de 25%...
-Le PS était évalué à 20% : mission remplie il franchit les 21%...
Pas de doute, les résultats sont meilleurs que prévu.
Devant tant d'âneries on reste sans voix, comme dirait Hollande. C'était donc cela le frémissement dont parlait Manuel Valls ? On en frémit, effectivement.
On en arrive même à oublier l'opposition... de droite (celle de gauche on y reviendra). Elle est plutôt discrète. C'est vrai qu'avec seulement 30% des voix (UMP-UDI) elle est redevenue le premier parti de France, devant le FN 2ème et le PS 3ème. Rien de grave donc, ce n’est que l’opposition. Et, pour une fois, on évite de parler de Sarkozy. D'ailleurs, si l'on regarde globalement les grandes forces politiques, il ressort que le total des voix de  gauche est égal à celui de la droite : 37%; tandis que l'extrême droite "stagne" à environ 25%. Avec le même score aux européennes on avait parlé de "vague bleue".
Consternant ! Combien avait fait le bloc de gauche aux cantonales de 2011 ? 49% soit 12 points de plus ! Et si l'on regarde de plus près encore on constate que sur les 37% de gauche, 21% seulement viennent du PS; le reste a été obtenu par le Front de gauche, EELV et les Divers Gauche qui sont pas tous, comme l'on sait, de fidèles alliés du gouvernement. Sur les 37% de droite, 30% viennent de l'UMP-UDI et  7 % des Divers Droite qui feront union sans problème au second tour.
Mais Valls est soulagé : 1 français sur 4 vote extrême droite, 1 sur 5 soutient le gouvernement. On en reste sans voix, vraiment.
Cessons d’ergoter et attendons donc ce deuxième tour, dimanche prochain. Il n'y aura alors plus de place à l'interprétation. Comme l'a dit avec élégance Monsieur Montebourg du temps où il était ministre : "c'est à la fin de la foire qu'on compte les bouses".

Pour mémoire, sur les 101 départements qui vont élire leur conseil départemental, le PS en détient 61 et la droite 40. Le FN aucun. Les additions ne devraient pas être très compliquées.

Aucun commentaire: