Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

samedi 31 janvier 2015

ESPRIT, ES-TU LÀ ?

Comment ne pas être atterré face au graphique ci-contre ? Il s’agit, bien sûr, de la courbe du chômage. 
Au 31 décembre 2014, il y avait 3,5 millions demandeurs d’emploi de catégorie A (sans aucune activité)*. Record historique ! 600.000 de plus depuis l’élection de François Hollande. Le trait vert horizontal marque la ligne des 3 millions de chômeurs atteinte en octobre 2012, après que le président a promis l’inversion de la courbe du chômage avant fin 2013. Pour que cette promesse – qui selon Hollande lui-même conditionne son éventuelle candidature en 2017 - soit tenue, au moins avant la fin de son mandat, il faudrait réduire le nombre de chômeurs de 500.000. Quand on sait que l’UNEDIC annonce 100.000 sans emplois de plus en 2015, il faudrait que le chômage recule de 37.000 chaque mois en 2016 et jusqu’à l’élection de mai 2017. Qui peut le croire ? 
On entend d’ici les protestations : ça suffit le french bashing ! L’esprit du 11 janvier, qui a vu des millions de français défiler contre la barbarie djihadiste, a prouvé que la France était mondialement admirée et les compétences de son président reconnues ainsi que le témoigne l’inversion spectaculaire de sa courbe de popularité (rendez-vous compte : près d’un français sur trois a confiance en son président !). Ce qui permet une nouvelle sapinade à notre ministre des finances : « la critique systématique de la France, ou "French bashing", n’est plus acceptée après les actes terroristes commis début janvier. J’ai senti qu’il y avait un regard différent porté sur la France, (…) sur ce que nous représentons. » Désormais critiquer la gestion du gouvernement, c’est porter atteinte à l’unité nationale, être mauvais français. Une sorte de blasphème… 
D’ailleurs, si les statistiques du chômage sont mauvaises ce n’est pas la faute du gouvernement mais uniquement celle de la mauvaise conjoncture économique en Europe. C’est Valls qui le dit (28 janvier 2015) : « Quand vous avez une croissance zéro, quand partout elle ralentit, y compris en Allemagne, il ne faut pas s’attendre à des miracles et à des résultats. » Que répondre à ça ? Simplement que c’est un gros mensonge et qu’il prend les français pour des idiots. 
La vérité est que l’Allemagne fera encore 1,5% de croissance en 2015, après 1,5% en 2014. Nous, on achète tout de suite… Mais il n’y a pas que l’Allemagne ! Non, il y a aussi le Royaume Uni : 2,7% de croissance en 2015 après 1,7% en 2014. L’Espagne : 2% en 2015 après 1,4 en 2014.  Il n’y a qu’en Italie où la croissance a reculé en 2014 (-0,2%) et ne sera que de 0,8% en 2015 ; pourtant elle a nettement amorcé l’inversion de la courbe du chômage avec 109.000 chômeurs de moins le mois dernier. La France a enregistré en décembre 24.000 chômeurs de plus, toutes catégories confondues... quant à la croissance, après 0.4% en 2014 on a abaissé de 1% à 0,9% la prévision 2015. L’esprit français ? 
Mais c’est Tsipras-le-Grec qui a raison, on ne va pas se laisser "basher" par le FMI qui publie ces prévisions. Il n’a pas encore compris que la France avait un atout que les autres n’ont pas : l’esprit du 11 janvier. Pourtant une image captée à la télévision nous a glacé le sang.

20H de TF1, le 27 janvier 2015

Ainsi que l’on peut le constater tous les grands pays européens créent des emplois, sauf nous. 
Italie : +122.000
Espagne : +276.000
Allemagne : +390.000
Royaume uni : + 720.000
France : - 53.000
Dramatique !





Mais foin de "bashing", ce serait mettre en péril la République, la liberté, la laïcité, la France en fait. On ne voit pas bien le rapport avec le chômage mais l’esprit du 11 janvier interdit désormais toute critique.
Pourtant, c'est bien connu, les esprits sont frappeurs!
(1) Si l’on ajoute les catégories B et C (activité réduite), il y a désormais en France 5,2 millions demandeurs d’emplois inscrits à Pôle emploi, 5,5 millions avec les DOM.

Aucun commentaire: