Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

mercredi 19 novembre 2014

HOLLANDE SE PRÉPARE POUR 2017

Tout le monde ne connaît pas Thiérry Mandon. C’est un ministre, enfin un secrétaire d’état (à la Réforme de l'État). L’important est la déclaration qu’il vient de faire sur Public Sénat dans laquelle  il  juge "indispensable" une primaire "élargie aux radicaux, écologistes et tous ceux qui voudront y participer" précisant qu’évidemment  Hollande pourrait s’y présenter.
Étonnant, non ? Annoncer dès maintenant une primaire à gauche à laquelle Hollande serait candidat tout en continuant à être le chef de l’État…
Prématuré assurément. Le président lui-même répète qu’il ne pourra envisager d’être candidat à son renouvellement que s’il obtient des résultats en matière de chômage, de croissance et de déficits. Une probabilité aussi forte que de gagner le gros lot de l’euromillion.
Inapproprié de surcroît, comme disent les anglo-saxons pour parler d’un comportement inconvenant. Un ministre qui annonce que le président en exercice devra se soumettre à une primaire…
Personne ne croit évidemment  qu’il a fait cette déclaration de sa propre initiative. Le ballon d’essai vient, à n’en point douter, de Hollande lui-même. Essayons de comprendre.
Le message ainsi adressé est que la gauche risque bien de ne pas être présente au second tour de la présentielle. Pas tant à cause de Hollande (c’est ce qu’ils disent) mais en raison de la poussée historique du front national. Marine Le Pen qualifiée il ne restera plus qu’une place. Il faut donc que le candidat de gauche soit devant Sarkozy ou tout autre candidat de droite. Pour cela il y a une condition sans doute pas suffisante mais incontestablement nécessaire : l’union de toute la gauche avec un seul candidat dès le premier tour. Pour Hollande, évidemment ce candidat ne peut être que le président sortant. Pas bête !
Naïf ? Au PS cela parait envisageable mais il faudra convaincre les frondeurs. Les radicaux, c’est possible, mais les écologistes ? On sait que Dufflot est déjà sur les starting blocks pour la présidentielle. Quant à la gauche de la gauche, c’est plutôt le trop plein; même entre eux ils ne parviendront pas à organiser une primaire.
Alors un peu de buzz pour rien ? Nous ne le croyons pas. Nous pensons, au contraire, que c’est sérieux, plausible et important.
Parce que Hollande a les moyens de contraindre toute la gauche à accepter une candidature unique au premier tour.
Le Figaro de ce jour titre  : « Élections 2015 : la grande peur des socialistes. » Mais il y a bien pire que ces élections locales. Si le candidat de gauche est éliminé dès le premier tour combien croyez-vous qu’elle perdra de députés à la législative qui suivra ? 100, 150, 200 ? Souvenons-nous qu’en 1993 (sous la présidence de Mitterrand tout de même) le PS était revenu avec 57 députés ! Le scrutin majoritaire est impitoyable.
C’est justement là-dessus que repose la stratégie de Hollande. Avec le scrutin actuel, à gauche, c’est le chômage pour tous. Donc il va nous refaire le coup de Mitterrand en 1986 : la proportionnelle intégrale départementale. Cela ne donnera pas la majorité à la gauche mais limitera les pertes et privera la droite elle-même de la majorité absolue. 
Prenons un exemple. Soit un département avec 3 députés. Aujourd’hui, pour avoir un député il faut que dans au moins une circonscription le candidat PS obtienne plus de 50 % des voix au second tour ce qui, au vu des estimations actuelles, ne sera pas souvent le cas. Avec la proportionnelle au niveau du département, même si la liste PS n’arrive que troisième elle aura un député. Voilà l’idée.
Hollande est donc en train de dire : si vous êtes prêts à me choisir comme candidat unique de la gauche je fais la proportionnelle et beaucoup d’entre vous pourront être réélus. Surtout si vous êtes influents dans votre parti puisque c’est lui qui établira les listes et les têtes de listes. Si vous ne le voulez pas, préparez votre dossier pour Pôle emploi.
Difficile de refuser d’autant plus que la proportionnelle est l’exigence prioritaire des verts, des rouges et même des centristes depuis les débuts de la Vème République.
Politique fiction ? Pures supputations ? Nous prenons le pari. Attendons seulement les déroutes annoncées aux départementales puis aux régionales de 2015.

Rendez-vous est pris. 

Aucun commentaire: