Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

vendredi 29 août 2014

LE SÉRUM DE VERITÉ

Depuis l’élection de François Hollande il y a 500.000 chômeurs de plus en France. À peine 1 % de croissance  en 3 ans. Les déficits budgétaires se sont élevés, en cumulé, à plus de 13 % du PIB soit 260 milliards. Les dépenses publiques ont dépassé les 57% du PIB. Le taux de prélèvement fiscal a atteint le taux record de 46 % du PIB. La dette a augmenté de 200 milliards passant de 90,6% du PIB en 2012 à 93,6%.
La crise nous dit-on. Mais c’est sous Sarkozy, en 2008/2009, que la grande, la vraie crise a eu lieu. Depuis, hors Europe, cela va plutôt mieux merci. En Europe même, il y a de bonnes nouvelles. L’Allemagne n’a plus de déficits publics et connaît un chômage réduit. En Grande-Bretagne, la croissance est vive et le chômage ne cesse de baisser. En Espagne, la croissance revient et en Italie les déficits sont résorbés.
Bien entendu, ce n’est pas la joie partout mais chacun connaît un petit coin de ciel bleu. Chez nous, selon l’expression à la mode, on est cohérent : tout va mal !
On vous dira que c’est la faute de l’Allemagne qui est trop rigoureuse, de la  BCE
qui freine la croissance et restreint l'inflation.
Mémoire courte. Les dépenses publiques on connaît, les déficits budgétaires nous y sommes abonnés, la dette publique franchit tous les ans un record, l’inflation a semé le malheur et le chômage est devenu une habitude. Les forces productives s’expatrient comme jadis les protestants pourchassés.
30 ans de fausse route mais certains en redemandent !
Au fond, tout le monde sait bien que nous avons tout faux mais tout le monde se tait.
Tout le monde ? 
Non. Un petibonum venu d’Ibérie, résiste et, droit sur son bouclier, s’adresse aux irréductibles gaulois (*) :
"Arrêtons d’opposer la gauche et le monde de l’entreprise. Le pays crève de ces postures. Cessons d’opposer Etat et entreprises, chefs d’entreprise et salariés….la France a besoin de vous, de vos entreprises. J'aime l'entreprise, organisations patronales et syndicats.
Je crois que les Français sont attachés à l’entreprise et à l’esprit d’entreprendre et il est nécessaire pour faire avancer le pays. Et j’ai une conviction : le retour de la croissance passera par le soutien aux entreprises. Ce sont les entreprises qui créent les emplois et qui tendent de les sauvegarder malgré une conjoncture morose.
Créer, innover, produire, lancer de nouveaux produits. Voici de jolis mots.
La filière nucléaire est plus que jamais une grande filière d'avenir.
Les entreprises participent au rayonnement de la France à l’étranger. Il y en a tellement. Elles sont connues et admirées. c’est une partie de notre patrimoine. Nous devons savoir être de votre côté car la concurrence mondiale ne vous fait aucun cadeau … Il faut encore baisser le coût du travail.
Il n’y a pas que les impôts et les cotisations sociales qui pèsent sur notre économie. Nous allons faire adopter une loi de simplification pour les entreprises. Notamment dans le secteur du bâtiment et de la construction qui souffre.
Le temps presse. il doit y avoir une réduction des déficits publics en Europe et tout particulièrement en France. Nous vivons au-dessus de nos moyens depuis 40 ans. Et depuis 2008, notre déficit est au-dessus de 4 %.
Il faut rendre notre économique plus souple, plus réactive. je pense celle au travail du dimanche. Le droit actuel maintient freine des initiatives. Du pouvoir d’achat peut être redonné aux Français."
Effet de la potion magique ? Sérum de vérité plutôt.

(*) Discours de Manuel Valls devant le MEDEF, 27 août 2014.

Aucun commentaire: