Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

mardi 8 avril 2014

VIENNE VALLS


Notre premier blog, ouvert le 25 décembre 2010, a raconté la campagne du candidat socialiste tout au long des 500 derniers jours avant l'élection présidentielle de 2012. Il s’agissait de répondre à la question suivante : « Hollande sera-t-il le rénovateur de la gauche, le fondateur d'une véritable social-démocratie ? Le premier président socialiste du monde moderne ou le dernier du passé ? Schröder ou Jospin ? »(1).
La victoire de Hollande sur Aubry et les vieilles lunes du parti  socialiste, puis sur la droite et son candidat sortant, aurait pu conduire à la conclusion que les socialistes français avaient enfin choisi la réforme contre la révolution et le réalisme contre l'idéologie. Mais l'ambiguïté du personnage et les contradictions de son programme, trop habile pour être crédible, ont, dès le début, semé le doute et l'inquiétude. Nous avons donc repris la plume rapidement pour tenter de découvrir quelle politique allait réellement conduire le nouveau Président socialiste(2).
Deux ans après on a la réponse : aucune ! Des formules, des annonces jamais abouties, des couacs et des bourdes, une division du pays plus forte que jamais, des résultats d'autant plus catastrophiques que décalés par rapport aux engagements  de campagne et, en toute logique, un jugement sans appel des français sous la forme d'une défaite électorale d'une ampleur jamais connue depuis les débuts de la  Vème République. Électrochoc salutaire pour celui qui n'aime pas décider, contraint alors d’accomplir le geste décisif qui apporte enfin la réponse à notre question.
On pouvait douter de la sincérité de la conversion de Hollande  mais, avec Valls, les choses sont désormais claires : la social-démocratie française vient de remporter une manche décisive sur la vieille gauche. Certes, faute d’avoir démontré sa capacité de gouvernance, cette dernière possède toujours une réelle capacité de nuisance. Elle pourrait bien, avec la complicité de l’extrême gauche et des écologistes, mettre des bâtons dans les roues des réformateurs. Certainement pas offrir une alternative de gouvernement. Si elle veut la peau de Hollande il lui faudra  passer d'abord par la case opposition. A nouveau pour 10 ans ?
Au soir du premier débat de la primaire socialiste, le 16 septembre 2011, nous écrivions (chronique intitulée " Valls, Rocard a un héritier !") : « Si vous avez vibré avec Rocard, vous aimerez Valls… Est-il représentatif du socialisme d’aujourd’hui ? Sûrement pas mais il est, peut-être, l’avenir de la social-démocratie française. » Valls ne recueillera que 6% des voix des sympathisants socialistes. Il est aujourd'hui à la tête du gouvernement français.
Alors voilà, nous avons notre réponse : que vienne Valls et voilà que le socialisme français devient social-démocrate - réformateur ou libéral, peu importe l’appellation - moderne en tout cas et c’est ce qui compte.
Nous pouvons donc, après voir dit un grand merci aux amis lecteurs qui nous ont accompagné pendant 40 mois, ils méritent bien un peu de repos, suspendre aujourd'hui ce blog. Laissons Manuel Valls à la manœuvre. Te toca a ti, Manuel ! À toi de jouer maintenant...

Et Hollande ? 
Il va pouvoir méditer Apollinaire, en regardant couler la Seine:
"Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure"


1)"La campagne de Hollande" (TheBookEdition.com)
(2) "Le règne de François II"  (
http://www.francois-2.com/
)

                                          


                                                
                                                   











          



                         


Aucun commentaire: