Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

jeudi 13 mars 2014

TEL EST PRIS QUI CROYAIT PRENDRE


«Tel est pris qui croyait prendre », ainsi se terminait notre dernière chronique intitulée " Sarko doit être détruit" .  48 heures plus tard, la réalité dépassait la fiction. L’affaire Sarkozy devenait l’affaire des écoutes, qui entrainait le gouvernement dans la tourmente.
Inutile de revenir sur tous les épisodes de la Série 2 du feuilleton qui occupe  l’actualité politique tout entière. Un résumé suffira : le gouvernement n’a pas voulu reconnaître qu’il était au courant de la mise sur écoutes téléphoniques de Nicolas Sarkozy, décidée par un juge. Il s’est alors enferré dans des mensonges et emmêlé les pieds dans des justifications aussi confuses que  peu crédibles.
Le résultat est catastrophique. Nous avions connu de nombreux couacs gouvernementaux, nous voici face à un super-couac ravageur. Taubira rejoint Cahuzac dans la confrérie des ministres menteurs, Ayrault confirme son incapacité à diriger le gouvernement et Valls se trouve placé devant un dilemme perdant/perdant : menteur récidiviste ou ignorant congénital (il ne savait rien sur Cahuzac, rien des déplacements nocturnes du président sous ses fenêtres, et rien maintenant sur des écoutes aussi graves menées par ses services !)
Car s’il y a un point, dans cette affaire fumeuse, qui fait consensus dans les médias et dans le milieu judiciaro-policier, c’est que tout le monde savait. Taubira par le parquet, Valls par la police judiciaire, le premier ministre par ces deux-là et le président par le chef du gouvernement. Il vaudrait mieux, d’ailleurs, le reconnaître car si ce n’était pas le cas, il faudrait rajouter le ridicule à l’incompétence et se faire du souci sur la manière dont la France est gouvernée.
Du coup, la droite, affaiblie par ses propres affaires, peut se permettre de donner des leçons de gouvernance et les socialistes passent pour des mauvais, dans tous les sens du mot. Quant au gouvernement, on sait maintenant qu’il est entré en phase terminale.
Face à un tel désastre, on doit se poser une question : pourquoi tous ces mensonges ? Rien de tout cela ne serait arrivé si les ministres concernés avaient, dès le début, reconnu, et même revendiqué, avoir eu connaissance des écoutes, comme c’est normal pour le garde des Sceaux et le ministre de l’Intérieur, tous deux, en outre, tenus d’en rendre compte au sommet de l’État.
Il y a, sans doute, plusieurs raisons mais la principale nous parait génétique. Les socialistes ont bâti leur fonds de commerce sur la morale en politique et Hollande a fait campagne sur une République exemplaire. Ils n’ont donc pas supporté l’idée de devoir reconnaître qu’ils avaient connaissance des écoutes sur Sarkozy, judiciaires ou pas, partiellement ou totalement retransmises, exploitées ou non…Le fait est là : ils savaient, ou pouvaient savoir, tout ce qui se passait dans le premier parti d’opposition de France et tout ce que faisait le principal adversaaire du président de la République aux prochaines élections présidentielles.
Même si, comme les fameux "trois petits singes" de la sagesse orientale, ils n'ont rien entendu,  rien vu,  rien dit, un lourd soupçon pèsera désormais sur César, sa femme et ses enfants. Rien d’autre ne comptera. Les socialistes auront beau parler d’enfumage de la part de la droite, ce sont eux qui, désormais, porteront de grandes oreilles...

Aucun commentaire: