Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

mercredi 1 janvier 2014

2014, L’ANNÉE DE VERITÉ

UN VŒU
L’année dernière nous avions formulé trois vœux pour la France(*) : une croissance de 0,40%, un déficit budgétaire de 3,5% et un chômage au-dessous de 3,1 millions (catégorie A). Ce n’est plus le cas  aujourd’hui mais il s’agissait, il y a un an, d’objectifs très modestes, plutôt pessimistes même.
Souvenons-nous : le gouvernement ne cessait de garantir,  la main sur le cœur, que la croissance serait de 0,80%, le déficit budgétaire de 3% fin 2013 et que la courbe du chômage s’inverserait en fin d’année.
Peut-être avions-nous décelé, avant Hollande et ses experts, l’arrivée, soudaine et imprévue, d’une grave crise économique qui avait épargné son prédécesseur ...
Nous avions donc formulé le vœu que la croissance s’établisse aux alentours de 0,50% mais nous ajoutions qu’« éviter une croissance négative ne serait pas si mal. » C’est bien ce que nous aurons : + 0,2% sans doute. On aura évité la récession. Vœu réalisé…
Comme beaucoup, nous n’avons jamais cru à la promesse, gravée dans le marbre, d’un déficit budgétaire ramené à 3% en 2013. Notre vœu était de 3,5%. Il ne sera pas exaucé puisque le vrai chiffre sera de 4,1%.
Pour le chômage, notre vœu était qu’il ne soit pas supérieur fin 2013 à ce qu’il était fin 2012, date à laquelle Hollande avait promis l’« inversion de la courbe », soit moins de  3,1 millions de chômeurs. C’était, reconnaissons-le, le changement minimum que l’on pouvait attendre. Confiant dans les engagements du candidat, nous aurions même pu espérer retrouver, au minimum, le niveau de chômage atteint lors de la prise de fonction de Hollande, soit 2,9 millions, mais il nous a paru équitable de laisser six mois au nouveau président pour donner toute sa mesure.
Arrêtons les calculs d’apothicaires et les querelles de chiffonniers. Reconnaissons simplement qu’avec 3,3 millions de chômeurs de catégorie A, soit 200.000 chômeurs de plus pour l’année 2013, nous avons un très mauvais résultat. Se féliciter qu’il ait été atteint au prix de très lourds efforts budgétaires en faveurs d’emplois aidés divers et variés, n’est une manière indigne de se moquer des français, surtout de ceux qui n’y trouvent aucune raison de se réjouir.
La vérité, incontestable, est que 2013 aura été une année perdue pour l’économie du pays. Pas de croissance, pas de réelles économies budgétaires, pas de baisse du chômage. Deux seules augmentations auront marqué 2013 : celle des impôts des français et celle de l’impopularité du Président.
Adieu 2013, nous ne te regretterons pas.
Peut-on renouveler l’exercice pour 2014 ? Cela parait plus délicat en raison d’une inconnue. Logiquement la situation devrait s’améliorer puisque l’on constate partout dans le monde un retournement cyclique vers la croissance. Elle est déjà évidente aux Etats-Unis, en Allemagne, en Grande-Bretagne. La France devrait également en profiter.
À condition que ses propres faiblesses ne l’emportent pas sur l’amélioration du climat international. Pour le dire autrement, à condition que nos rigidités (sociales, fiscales, réglementaires) ne nous empêchent pas de bénéficier à plein de la reprise mondiale.
Question cruciale dont dépend notre avenir et, accessoirement celui de Hollande. C’est la raison pour laquelle nous ne nous livrerons pas cette année au petit jeu des vœux pour n’en formuler qu’un seul : ne pas faire plus mal que nos principaux concurrents.
Nous attendrons donc de disposer des statistiques officielles internationales pour définir quelques paramètres pertinents de comparaison avec les trois pays cités auxquels nous ajouterons nos voisins méditerranéens, Italie et Espagne, qui ont déjà accompli d’importantes réformes structurelles.
L’ambiguïté des mots s’effacera alors devant les réalités économiques et 2014 sera bien l’année de la vérité.


UNE RÉSOLUTION

Le nouvel an est aussi l’occasion des bonnes résolutions.
De même que nous n’avons formulé qu’un seul vœu, nous ne prendrons qu’une seule résolution : ne plus commenter, à l’avenir, les statistiques du chômage ni les postures suggestives de ses courbes. Ce petit jeu est devenu ridicule et, en réalité, injurieux pour les chômeurs.
Nous allons, d’ailleurs, appliquer dès maintenant cette nouvelle résolution en ne commentant pas les chiffres de novembre. Que le président continue, si cela lui parait digne de sa fonction, de jouer les augures en se félicitant que les mauvais chiffres d’aujourd’hui confirment que cela ira mieux demain. Nous, on a compris : en France ce n’est pas l’économie qui crée des emplois, c’est l’État.
Cela ne veut pas dire que nous nous désintéresserons du chômage. Au contraire, il figurera en tête des sujets que nous suivrons avec attention. Mais nous nous concentrerons sur les paramètres véritablement significatifs, en particulier les composantes du chômage par âge, par sexe, par secteurs, par géographies, par durée d’inactivité...Et laisserons le gouvernement exercer son expertise, qui est grande en la matière, en démontrant que quelques centaines de chômeurs tantôt en plus, tantôt en moins, corrigés des variations saisonnières et étalonnés sur une moyenne mobile, valident une politique économique à la hauteur d’un pays comme la France.
Nous chercherons donc une réponse aux trois seules questions qui nous paraissent dignes d’être posées :
-Le retour de la croissance créera-t-il autant d’emplois chez nous que chez nos concurrents ?
-Quand repasserons-nous sous la barre des 3 millions de chômeurs ?
-Peut-t-on espérer retrouver, avant la fin du mandat de Hollande, un taux de chômage autour de 7,5% comme cela fut le cas au dernier trimestre 2007 ? Nous l’avons fait, l’Allemagne et la Grande-Bretagne le font, alors qu’attendons-nous ?
Bientôt nous saurons la vérité !

(*) 2013, ANNÉE ARITHMÉTIQUE  (http://www.francois-2.com/2013_01_01_archive.html )
 
 

Aucun commentaire: