Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

lundi 23 décembre 2013

MIILAAD MAJIID

Nous nous faisions une joie de vous souhaiter un Joyeux Noël mais si c'est pour se faire sonner les cloches pour atteinte à la laïcité...
Nous ne prendrons pas le risque, en effet, de susciter la colère de  Khalid Hamdani qui écrivit un jour, dans une
chronique (publiée dans Médiapart, en  mars 2011) intitulée "Islam, laïcité: un débat destructeur" :  
« Comment un citoyen athée, ou ayant une confession autre que catholique, s'il habite dans un centre-ville à proximité d'une cathédrale, peut-il continuer à accepter sans réagir que les cloches sonnent tous les dimanches sans que rien ne soit fait pour faire cesser cette intrusion sonore et ostentatoire de la religion dans l'espace public ? Comment accepter les processions qui se déroulent sous les yeux des badauds, les manifestations à caractère religieux sur la voie publique à Lourdes, les débordements du mardi gras, les messes funèbres retransmises par haut-parleurs à l'extérieur des églises en présence des autorités... »
Voilà ce qui cloche : la nouvelle France que l'on prétend nous imposer va devoir renoncer à ses traditions. Comment, en effet, célébrer Noël le jour de la naissance du Christ, une grande fête chrétienne ? Et maintenant que l'on y songe, comment accepter tous ces sapins, ces crèches, ces décorations religieuses...? Et si l'on y réfléchit, est-il bien normal qu'un état laïc verse une prime de Noël aux défavorisés, manière de célébrer une fête chrétienne, qui constitue une intrusion  de la religion dans l'espace public ?
On aurait tort de prendre à la légère les propos de ce monsieur qui n'est pas n'importe qui. Jugez-en : il est sociologue, ancien membre du Haut conseil à l'intégration, coprésident du groupe de travail "connaissance et reconnaissance" du désormais célèbre rapport sur la refondation de la politique d’intégration ; ce n’est pas de la petite bière. 
Menaçant et clairvoyant en plus, lui qui écrivait dans la même tribune, ces phrases prophétiques sur le printemps arabe : 
« Il faudra tirer la sonnette d'alarme du côté de nos grandes entreprises qui ont tout à perdre avec la publicité négative d'un tel débat. En effet, nul besoin d'être grand clerc (pas très laïque, cette expression !...) pour voir que les nouvelles classes dirigeantes issues des révolutions arabes auront à cœur de défendre les intérêts de leurs pays, de leurs peuples et non pas les intérêts privés de leurs dirigeants qui ne seront plus jamais des amis de la France mais de simples partenaires. » 
Menace de boycott ? De fait, il n'avait pas tort; il y a effectivement des entreprises qui souffrent dans ces nouvelles démocraties laïques issues du printemps arabe, les tour-opérateurs, par exemple…
Évidemment nous ne pourrons pas, non plus, vous souhaiter une bonne année 2014 puisque notre calendrier est fondé sur la naissance du Christ (c'est d'ailleurs inexact, mais il y prescription...).
On s'abstiendra également à Pâques. Rendez- vous compte, c'est la journée des cloches....
Désolé, vraiment. Mais il y a, tout de même, le bon côté des choses : pas de cadeaux à Noël, pas de réveillon de nouvel an, pas de  chocolat à pâques… Nous allons faire tellement d'économies que nous pourrons nous payer un voyage à Jérusalem. L'an prochain.
Jérusalem ! Cette Ville bouleversante ou les trois grandes religions cohabitent pour créer le vivre-ensemble ; où l'on fait tous les jours de l'en-commun; où les curés, les imams, les rabbins, appellent, du matin au soir, leurs fidèles à la prière ; où les soutanes sombres des prêtres chrétiens, les djellabas grises à rayures des musulmans et les longs manteaux noirs des juifs orthodoxes se croisent dans d'incessantes processions; où imam sarik, calotte et schtreïmel se toisent fièrement; où au chant du muezzin, appelant aux cinq prières quotidiennes, répondent le Shofar de Roch Hachana et les carillons de Noël.
La Ville où l'on attend sereinement le jugement dernier car l'histoire lui a appris à se méfier des jugements primaires.
Ne pas connaître cela, au moins une fois dans sa vie, ce serait trop cloche...
Alors, c'est dit, l'an prochain à Jérusalem ?


" Une âme se mesure à la dimension de ses désirs, comme l'on juge d'avance des cathédrales à la hauteur de leurs cloches. "  (Gustave Flaubert)


                       FELICES FERIAE      חג שמח       ميلاد مجيد
                                                                                         
                                                                       
   

Aucun commentaire: