Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

mercredi 13 novembre 2013

LES CONSEILS D’ÉPICTÈTE À HOLLANDE

On se plaint parfois de l’absence de visibilité de la politique de François Hollande. Il a, au moins, un principe qui est constant, celui de dégager sa responsabilité en accusant les autres de ses échecs.
On a bien compris que s’il ne tenait aucun de ses engagements de campagne pour sortir de la crise, ni sur la croissance, ni sur le déficit, ni sur la dette, ni sur l’emploi, c’était à cause de la situation laissée par Sarkozy et que si, aujourd’hui, elle ne s’améliorait pas c’était de la faute de Merkel qui refuse toute politique de relance.
On a vu que les difficultés rencontrées avec l’écotaxe étaient de la faute de la précédente majorité qui avait voté une mauvaise loi. Peu importe que ce soit le gouvernement actuel qui ait pris tous les arrêtés fixant au 1er janvier 2014 la date et les modalités de son entrée en vigueur.
On a constaté enfin que cette tactique  du bouc émissaire avait été, à nouveau,  utilisée lors de la nouvelle dégradation de la note de la France par Standard& Poor’s. Jugez-en :
"La dégradation de la note française s'explique par un déficit public bien plus élevé que celui de l’Allemagne … un écart de compétitivité en notre défaveur …et une croissance quasi nulle dans notre pays. Cette sanction signe l'échec du quinquennat. Le plus grave, c'est que notre position en Europe va s'en trouver  affaiblie … c'est la première fois, depuis que les Etats sont notés, que la France décroche par rapport à l'Allemagne. Nous ne sommes plus en première division." Pas de confusion, c'est bien du Hollande, mais lors de la perte du "triple A" de la France... en janvier 2012.
Et que dit-on aujourd’hui, alors que nous venons d’être dégradés d’un cran supplémentaire par cette même Agence ? Que les Agences de notation n’ont aucune crédibilité…
Une citation d’Épictète nous est alors revenue en mémoire: « C’est le fait d’un ignorant d’accuser les autres de ses propres échecs. »
A se demander s’il ne pensait pas à Hollande !

De fait, si Épictète a écrit son « Manuel » il y a déjà quelque temps (vers l’an 125 de notre ère), il y a des passages où il semble s’adresser à notre actuel président de la République.


              Voici donc les CONSEILS d’ÉPICTÈTE À HOLLANDE :
 

 -« Attitude et caractère de l'homme ordinaire : il n'attend rien, en bien ou en mal, de soi-même, et tout des circonstances extérieures.
Attitude et caractère du philosophe : il attend tout, en bien comme en mal, de soi-même.
Signes distinctifs de l'homme en progrès : il ne blâme personne, ne loue personne, ne reproche rien à personne, n'accuse personne ;  il ne dit jamais rien qui tende à faire croire qu'il sait quelque chose ou qu'il est quelqu'un. En cas d'échec ou d'obstacle, il ne s'en prend qu'à soi-même.»
-«  Dans toute affaire, examine bien les antécédents et les conséquents, et alors entreprends. Sinon, tu seras d’abord plein de feu, parce que tu n’as pas réfléchi à l’enchaînement des choses ; et plus tard, quand quelques difficultés se produiront, tu renonceras honteusement. »
 -« Dispense-toi de faire des serments, en toute circonstance, si cela se peut, ou au moins dans la mesure du possible. »
 -« Garde ordinairement le silence, ou ne dis que ce qui est nécessaire et en peu de mots. Il pourra arriver, mais rarement, que tu doives parler quand l’occasion l’exigera ; mais ne parle sur rien de frivole … surtout ne parle pas des personnes, soit pour blâmer, soit pour louer, soit pour faire des parallèles. »
-« Évite aussi de chercher à faire rire. On est induit par là à glisser dans le genre de ceux qui ne sont pas philosophes, et en même temps cela peut diminuer les égards que les autres ont pour toi. »
 -« Quand tu as pris un rôle au-dessus de tes forces, non-seulement tu y as fait une pauvre figure, mais encore tu as laissé de côté celui que tu aurais pu remplir. »
 

                                                                                       Extraits du Manuel d’Épictète
                                                                                         Philosophe stoïcien
                                                                                       (55 - 135 après. J.-C.).






                             

                                           

 

 
 

 
                                                                                

Aucun commentaire: