Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

mardi 29 octobre 2013

FAUT-IL ENSEIGNER LA MORALE LAÏQUE AUX ENFANTS ?

Pour enseigner la morale, il vaut mieux commencer dès l’enfance, les cerveaux sont plus malléables. C’est bien ce qu’a décidé Vincent Peillon en inscrivant la "morale laïque" au programme scolaire, de l’école primaire jusqu’au collège. Pas d’objection. D’ailleurs, l’éducation civique était au programme de l’École de la République.
Mais pourquoi laïque ? Y a-t-il des morales différentes ?
Cela pose évidemment la question de savoir quel sera le contenu de l’enseignement et qui en sera chargé ; il serait dangereux –tout le monde en convient- que le maître, ou la maîtresse, puissent enseigner leur propre morale. Ce n’est pas chose facile que d’apprendre aux enfants ce qui est bien et ce qui ne l’est pas.
Voici, à ce sujet, une anecdote. Il y a quelques jours, le 24 octobre précisément, nous avons entendu une émission sur France Info, destinée aux enfants, qui nous a laissé -comment dire- perplexe. Le lendemain, nous sommes allés la réécouter sur le site internet de la station.
L’émission s’appelle "France Info junior". Comme l’annonce le bandeau de la vidéo : « Chaque jour, un spécialiste répond, avec des mots d’enfants, aux questions d’actualité posées par les lecteurs de "Mon Quotidien" » (journal destiné aux enfants de 10/12 ans). Le sujet du jour, en pleine affaire Léonarda, était consacré aux expulsions. L’idée nous est apparue intéressante suite à toutes les âneries qui ont pu être dites par des gens qui ne connaissaient de l’histoire que leurs propres préjugés. Donc expliquer l’affaire simplement et avec des mots d’enfants paraissait, à priori, une bonne idée. Le spécialiste choisi pour répondre à leurs questions était un membre d’Amnesty international. 
Voici ce que nous avons entendu.
1ère question : Est-ce Monsieur Valls qui expulse tous les étrangers 
Réponse : En fait, ce sont les préfets qui décident de renvoyer les étrangers dans leurs pays...sous l’autorité du ministre de l’intérieur donc, oui, on peut dire  que c’est bien lui...
2ème question : Est-ce que c’est le gouvernement de François Hollande qui a voté la loi qui s’applique aux immigrés ?
Réponse : Non la loi qui est appliquée aujourd’hui est celle de l’ancien président, Nicolas Sarkozy... Mais François Hollande a décidé de la modifier.
3ème question : Quelle différence y a-t-il un centre de rétention et une prison ?
Réponse : Dans une prison on met les personnes qui ont commis des crimes et des délits et qui doivent purger leur peine, tandis que dans un centre de rétention on a mis des personnes qui n’ont pas commis de crimes ni de délits mais qui doivent rentrer dans leur pays, pour ne pas qu’elles s’échappent...C’est vrai que ça ressemble à une prison mais les personnes qui sont là n’ont rien à se reprocher.
4ème question : Comment se déroule l'expulsion d’un immigrant ?
Réponse : Tout d’abord la personne peut être arrêtée lors d’un contrôle de papiers, puis elle est placée en centre de rétention le temps d’organiser son départ...
 
Cela continue, de la sorte, encore deux ou trois questions.
Pour notre part, nous en avons une à vous poser : ne trouvez-vous pas qu’il y a dans cet exercice quelque chose de bizarre ?
Non pas que des enfants de 10 ans parlent comme s’ils avaient déjà fait l’ENA. Ils doivent la pertinence de leurs question et la richesse de leur vocabulaire à la qualité du Quotidien.
Pas plus que Valls et Sarkozy en prennent pour leur compte alors qu’avec  Hollande nous aurons le changement. Après tout, nous sommes sur le service public et il n'est pas tenu d'être impartial. 
Là n'est donc pas ce qui nous a choqué, disons même scandalisé et, aussi, inquiété.
Non, ce qui est extraordinaire, c’est que dans ce dialogue on parle d’étrangers, d’immigrants, de personnes mais que le mot illégal ou clandestin n’est pas prononcé. Nous, on sait que les clandestins sont des étrangers, des immigrés, des personnes. Mais pourquoi ne pas dire qu'ils sont, aussi, en situation irrégulière, que ce sont des clandestins, délit puni par la loi. Sont-ce des gros mots ? 
Pour un enfant de 10 ans, en tout cas, avec cette émission, tout est clair, la France, à cause de Sarkozy et avec la complicité d’un ministre de l’intérieur sans morale (la photo qui illustre la vidéo est celle d’un cortège de lycéens brandissant une pancarte où il est écrit : « Non à la Valls des expulsions »), est un pays qui met sauvagement et sans compassion, les étrangers à la porte...
Qui déjà, disait : "indignez-vous" ? Paix à son âme, il aurait sans doute approuvé cette dialectique...Et qui est le petit bonhomme vert qui incite les enfants à descendre dans la rue ?
Franchement, à qui faudrait-il vraiment donner des leçons de morale ? Laïque, si vous voulez, mais surtout démocratique et républicaine ...

Aucun commentaire: