Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

vendredi 9 août 2013

LE QUIZ DES VACANCES : QUESTION N° 9

Le gouvernement a un truc infaillible : à chaque fois qu’il se trouve confronté à une difficulté insurmontable, il ouvre un débat de société.
On s’attend à de grosses difficultés à la rentrée, particulièrement avec la réforme des retraites. Le truc, cette fois, pourrait bien être la "théorie du genre". Un sujet comme les aime la gauche et  une occasion pour les rancuniers du mariage pour tous, de se faire entendre à nouveau.
Une citation permet d’éclairer la question : elle est extraite d’une interview donnée quelques mois avant la présidentielle par la secrétaire nationale du PS aux "questions de société", aujourd’hui  ministre des Droits des Femmes :
-Question de 20 minutes : En quoi la théorie du genre peut-elle aider à changer la société ?
-Réponse Najat Vallaud-Belkacem :
« La théorie du genre, qui explique" l'identité sexuelle" des individus autant par le contexte socio-culturel que par la biologie, a pour vertu d'aborder la question des inadmissibles inégalités persistantes entre les hommes et les femmes ou encore de l'homosexualité, et de faire œuvre de pédagogie sur ces sujets.»
-Question de 20 minutes : Les manuels de "SVT" ne devraient-ils pas enseigner la sexualité humaine en se limitant strictement à sa dimension biologique, et pas à sa dimension sociale
-Réponse Najat Vallaud-Belkacem :
« Le vrai problème de société que nous devons régler aujourd’hui, c’est l’homophobie, et notamment les agressions homophobes qui se développent en milieu scolaire. L’école doit redevenir un sanctuaire, et la prévention de la délinquance homophobe doit commencer dès le plus jeune âge."



 Question N° 9 du Quiz des vacances :
Voici quatre exemples d' "actions volontaristes",
visant à libérer les enfants des "stéréotypes liés au genre".
Vrai ou faux ?

a/Dans cette école primaire, l’équipe enseignante décide d’abolir la fête des mères et la fête des pères pour les remplacer par une fête des parents. Un mot remis aux enfants explique que : « En raison de l'évolution sociale de la structure familiale et afin d'éviter toutes polémiques, nous avons décidé de fêter désormais la fête des parents à l'occasion de laquelle votre enfant vous offrira une surprise. Nous l’instaurons entre les dates des fêtes des pères et des mères. »
b/Dans cette crèche, les enfants ne jouent pas avec des bonshommes en Lego, mais avec des "personnages " Il n’y a pas d’un côté les filles et de l’autre les garçons : «Ici, on dit "les enfants" ou bien "les copains"».
Les jouets sont indifféremment proposés aux enfants (poupées pour les garçons, voitures pour les filles). Les livres ont été sélectionnés afin d'éviter les présentations traditionnelles des rôles entre hommes et femmes et la parentalité.
c/Dans cette crèche, en Converse roses et chemise de bûcheron, Darius, 2 ans, savonne méticuleusement un poupon en plastique dans une baignoire d’enfant. À quelques mètres, des petites filles jouent avec des voitures. « On encourage les filles à manier le marteau à l’atelier bricolage, et les garçons à s’exprimer à l’atelier émotions », explique David, un des éducateurs. Les histoires pour la sieste s’intitulent notamment : "Le Papa qui avait dix enfants "
-d/Dans cette école, on a supprimé les urinoirs pour obliger les garçons à uriner assis, comme les filles.

Pas facile, n’est-ce pas ce quiz ?  Avant d'en donner les résultats, il nous faut procéder à un aveu : sur les quatre propositions aucune ne vient de nous. Nous avons scrupuleusement pillé, jusque dans le texte,  la bonne presse en n’hésitant pas à remonter dans le temps et en veillant bien, pour éviter les polémiques, à nous limiter aux médias  "républicains" : Le Monde, Libération, Var-Matin, Le Figaro madame... Donc:
a/C’est à l’école Codou à La Môle, dans le Var, que l’on a décidé de  l’abolition de la fête des mères et des pères (Source : Var-Matin  du16/06/2013 : "L'instauration de la fête des parents crée la polémique à La Môle ").
b/Cette crèche s’appelle Egalia ! Les pronoms masculin et féminin sont proscrits et remplacés par le pronom neutre "Hen "(Source : Libération-20 mars 2012). Si cela se passe à Stockholm, en Suède, c’est qu’il n’y a pas encore de pronom nominal neutre en français. Il y aurait bien le "on" mais notre grammaire étant décidemment sexiste, il s’accorde au genre !
c/ Il s'agit de la crèche Bourdarias à Saint-Ouen. Elle doit sa célébrité à  la visite de la ministre des Droits des Femmes, Najat Vallaud-Belkacem, qui a déclaré : « c’était mon premier projet en arrivant à ce ministère », et de la ministre de la famille, Dominique Bertinotti, pour laquelle : «cette démarche doit devenir un réflexe naturel dans l’ensemble des crèches » - (Source : (Le Figaro madame -11 septembre 2012- article repris sur le blog de Najat Vallaud-Belkacem...).
-d/C'est faux, mais un projet de loi dans ce sens a été déposé par un député du Parti de Gauche à l'assemblée de la région du Sundermanland. Selon Libération, qui s'est penché sur le sujet, "Les suédois ne seront pas obligés de faire pipi assis" (2 mai 2013). Peu probable que l'on en arrive là en France, pays qui a érigé au rang d'œuvre d'art et expose dans les musées la Fontaine de Duchamp...

« Tous les genres sont bons hors le genre ennuyeux. », disait Voltaire. (dans "l'Enfant prodigue", évidemment...).







Aucun commentaire: