Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

lundi 22 juillet 2013

LE QUIZ DES VACANCES - QUESTION N°5

Hollande en avait pris l’engagement durant sa campagne. « Je ne ferai pas d'émission en direct de l'Elysée si les Français me donnent le mandat d'être leur président ». Et de préciser qu'il n'avait besoin, pour s'expliquer devant les Français, ni de décorum ni de choisir les journalistes qui l'interrogent.

Lors du débat avant le deuxième tour de l’élection présidentielle il avait lancé : « Moi, président de la République, je ne serai pas le chef de la majorité, je ne recevrai pas les parlementaires de la majorité à l'Élysée.» C’était la première des 15 propositions qui avaient composé se célèbre anaphore...

 
 La Question N° 5, vous l’aurez deviné, est :

   Ces deux engagements ont-ils été tenus ?

 
La réponse, tout le monde la connaît également, est : Non !

Plus de 6 millions de français (ils étaient 9 millions l’an dernier) ont pu voir, à la télévision, le Président de la République répondre à deux journalistes, en direct de l’Elysée.

Laurent Delahousse  lui fait observer que « Finalement, le Palais de l’Elysée, pour une interview, c’est normal, naturel, pour un président normal, naturel ? ... Donc vous avez changé d’avis ? ».
Réponse de Hollande : « Oui ! Je me suis ravisé. Je pense que le 14 juillet et le 31 décembre, c’est un moment important pour les Français, pour des raisons différentes. Le 14 juillet c’est la fête nationale, on veut savoir où va aller la patrie, ce qu’elle peut encore avoir comme rayonnement, comme influence, qu’est-ce qu’on fait ensemble. C’est le rôle du président de la République, et c’est bien de le faire ici ».

Peu après, nous apprenions que Hollande recevrai à l’Elysée, le 22 juillet, ce soir donc, les chefs des partis de la majorité ! A vrai dire, cela faisait déjà plusieurs mois que Hollande offrait régulièrement l’apéritif, à la présidence, aux parlementaires de son camp.

Comme le dit Najat Vallaud-Belkacem : « Tout cela me parait bien normal, bien naturel ! » C’est vrai que l’apéro, pour un président normal, bien de chez nous, c’est naturel. Surtout si cela peut contribuer à éviter que les prochaines élections  municipales ne tournent en déroute...
Mais alors, pourquoi avoir raconté des salades aux français ? Pourquoi avoir éprouvé le besoin de promettre de ne pas donner d’interview depuis l’Elysée ?
Par ailleurs, qu’il reçoive des élus de sa majorité à la présidence, dans ses bureaux, à la  buvette, ou dans la salle à manger, ne constitue pas une nouvelle ébouriffante et, pour tout dire, on s’en fiche... royalement.

On avait bien compris qu’il s’agissait simplement de faire de l’antisarkozysme, que c'était un piège à gogos. Mais vous verrez que lui, Président de la République, il finira par se comporter en tout comme son prédécesseur. Peut-être, même, jusqu’à rajouter une 16ème branche à son anaphore : « Moi, Président sortant, je ne serai pas réélu » ?
 Ce qui aurait constitué un véritable évènement, dont on aurait salué le caractère républicain et apprécié l’opportunité politique - à un moment où les français qu’il avait promis de ne pas diviser le sont plus que jamais - aurait été l’annonce qu’il avait reçu Nicolas Sarkozy pour un pot avec lui à l’Elysée. Même si l’ancien président ne boit pas. Il lui aurait offert un chocolat...
 

Aucun commentaire: