Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

vendredi 6 juillet 2012

LES MEILLEURS D'ENTRE NOUS

Sans doute  avez-vous trouvé sévère le jugement sur la prestation du premier ministre, présenant à l'Assemblée nationale le programme du gouvernement.  Mais avez-vous entendu Fabius lire le même discours, qui n’était donc pas le sien (il fallait voir les mimiques ironiques), au sénat ? Non ? Eh bien, nous l’avons réécouté, sans piquer un roupillon. C’est ainsi, le talent ne s’acquiert pas, ou alors c’est un long chemin.
Fabius a récidivé jeudi à l’assemblée nationale(*), sur l’Europe cette fois. Pas évident pour l’homme qui a failli faire exploser le PS lors du referendum de 2005. Pourtant, il a été, à nouveau, fort brillant, sinon  toujours convaincant.
Au-delà des débats partisans, cela amène une question. Nous ne manquons pas de femmes et d’hommes politiques de talent, mais d’hommes d’état, nous n’en n’avons pas beaucoup.
On a dit, à droite, que « le meilleur d’entre nous » était Juppé. Qui donc pourrait prétendre à ce titre à gauche, si ce n’est Fabius ?
Ce n’est pas un hasard si les ressemblances entre eux sont multiples et pas seulement physiques. Inspecteurs des finances, plusieurs fois ministres, premiers ministres, quittant Matignon sur une défaite électorale. L’un et l’autre ont subi des procédures judiciaires injustes qui ont plombé leurs carrières. Aujourd’hui, couverts de blessures mais désireux de rester en politique, ils font patte de velours. On sent bien qu’ils ont renoncé à l’ambition suprême qui leur était promise. Durer est maintenant leur objectif. Autre similitude, ils se sont retrouvés, l’un et l’autre aux affaires étrangères, comme si les affaires françaises leur étaient devenues étrangères.
Quel gâchis! Imaginez Fabius premier ministre de Hollande. Il aurait mis un tigre dans le moteur et apporté le brillant et la force de conviction qui manquent cruellement à son gouvernement.
Il fallait  simplement un peu de courage et de la confiance en soi. Dommage…
(*)Notons, au passage, une des trahisons du « Moi, président ». Hollande promettait de restaurer la démocratie parlementaire. En supprimant la traditionnelle séance des questions au gouvernement, dès le début de la législature, il commet un viol sans précédent des règles institutionnelles. Sarkozy avait, comme personne avant lui, accru les pouvoirs du parlement. Mais la droite, c’est bien connu, ne respecte pas les élus du peuple. Donc le gouvernement a imposé, en lieu et place des questions orales, et contre toutes les règles républicaines, un débat sur l’Europe. Personne, à gauche ne s’en est formalisé. Cela promet…

Aucun commentaire: