Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

dimanche 8 juillet 2012

LA RIGUEUR C'EST ÇA

Cette fois-ci, le gouvernement n'a pas mégoté. Voilà enfin des mesures courageuses !
Ce n'est même plus de la rigueur, c'est de l'austérité. Tout le monde savait que c'était inévitable, mais on se demandait s'il oserait. Il a osé: 26 milliards d'économies en 3 ans.
Pas de malentendu, il s'agit bien de diminuer les dépenses et non d'augmenter les impôts.
La fonction publique sera particulièrement touchée avec mobilité imposée aux agents de l'administration et licenciements de fonctionnaires. Pareil dans les collectivités locales qui verront, par ailleurs, leur nombre diminué de moitié.
Aucun secteur d'intervention n'est épargné: 18.000 lits supprimés dans les hôpitaux, fermeture de tribunaux, restrictions dans l'armée...
Et quand tout cela sera réalisé, augmentation de la TVA de 21% à 23% !
Reste une précision d’importance. Le gouvernement en question est celui de "Super Mario" et le pays n'est pas la France, mais l'Italie.
On imagine bien le petit sourire de commisération. Ah, l'Italie ! Bien sûr, sa situation n'est pas comparable à celle de la France...
En effet. Si l'on y regarde de plus prés elle est plutôt moins grave. Le problème de l'Italie est, en effet, le montant record de sa dette (plus de 120%  du PIB, supérieur encore aux  90% de la France) qui lui fait courir, à court terme, un risque de banqueroute. 
Mais, paradoxalement, sa situation budgétaire est meilleure. Elle dégage, en effet, un léger  excédent du solde primaire (il s'agit, simplement, de la différence entre les recettes et les dépenses hors intérêts de la dette) contrairement à la France dont le déficit primaire est supérieur à 4% du PIB.  Or, tant que l'on est en déficit primaire, la dette continue d'augmenter. Avec les importantes mesures de rigueur qu'elle s'apprête à appliquer, l'Italie devrait commencer à voir sa dette se réduire. Ce qui est loin d'être notre cas.  
Mais il y a une autre différence, fondamentale. Mario Monti à été porté à la tête de son pays pour prendre les mesures impopulaires imposées par la crise, tandis que Hollande a été élu en promettant qu'il épargnerait la rigueur aux « classes moyennes et populaires » ...





Aucun commentaire: