Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

dimanche 17 juin 2012

ET MAINTENANT L'ADDITION

Le marathon électoral qui paralyse la vie politique depuis de longs mois vient de s’achever ce dimanche. On peut en tirer le bilan d’une seule phrase : le parti socialiste possède désormais tous les pouvoirs. Sauf un, celui de changer la constitution sans avoir à passer par la case référendum (il manque une quarantaine d’élus à la gauche pour avoir les 3/5èmes au congrès). Pour le vote des étrangers ou la VIème République il faudra donc consulter le peuple français.
Pour en revenir au résultat des législatives nous retiendrons que le PS (et ses alliés radicaux et divers) dispose de la majorité absolue (316 sièges) et va  pouvoir gouverner sans les voix des écologistes (17) et de l’extrême gauche (10). Il sera donc totalement comptable de ce qui sera fait, comme de ce qui ne le sera pas.
La droite l'UMP(et ses alliés  Nouveau Centre et divers) perd une centaine de sièges et retourne au Palais Bourbon avec 229 députés. Une vraie défaite, pas une sévère déroute.
Le Modem, qui ne se voulait ni de droite ni de gauche n’est même plus au centre (2 députés perdus quelque part en haut à droite (!) de l’hémicycle).
Au fond, la grande nouvelle c’est le retour du FN à l’Assemblée Nationale. Certes, il n’a que 2 élus ce qui ne reflète pas son  poids électoral réel. Mais c’est une première depuis que Mitterrand avait introduit la proportionnelle en 1986.
Son véritable poids s’exerce désormais par sa capacité de nuisance. Non seulement il a, obligé les deux grandes forces de gouvernement à se positionner par rapport à lui mais il est également parvenu à semer le trouble à l’intérieur de chacun de ces partis, contraints de gérer des dissidences. Force est, aussi, de reconnaître que sa " fatwa " lancée contre des candidats de droite et de gauche a été efficace. Bref, on n’en a pas fini avec le FN…
Le PS avait accusé la droite de connivence parce qu’elle avait choisi le " ni-ni " (ni FN-ni gauche), plutôt que le " pacte républicain " prôné par le PS. Mais, à l’arrivée, notons que le PS, dont la candidate arrivée troisième s’est maintenue, provoquant ainsi la défaite du député sortant UMP, a favorisé la naissance d’une nouvelle star au Front National, Marion Maréchal-Le Pen, troisième du nom ! Quand on vous disait que les vrais républicains étaient à gauche…
Il faut aussi relever la chute de trois " ténors " : pas de Pau pour François Bayrou, Pas de Calais pour Marine Le Pen, pas de siège de La Rochelle pour Ségolène Royal.
Saluons, enfin, le départ de Jack Lang, Michèle Alliot-Marie, Nadine Morano, entre autres, trop tôt arrachés à notre affection et la sortie de Claude Guéant, avant même d’être entré. La vie est cruelle, surtout en politique.
Mais il faut maintenant regarder vers l’avenir et observer comment le pouvoir va se sortir des engagements présidentiels face aux réalités de la crise.
Nous reviendrons donc bientôt sur les trois enjeux majeurs pour notre pays : l’évolution des dépenses budgétaires, l’ampleur du choc fiscal et le sauvetage de l’euro. Nous verrons bien ce qui est meilleur pour la croissance : plus de dépenses financées par plus d’impôts ou une réduction des déficits accompagnée de réformes structurelles. Vers une finale France-Allemagne à l’Euro 2012 ?
C’est à partir de maintenant que nous allons commencer à avoir la réponse à la question que nous posons en exergue à ce blog : Hollande sera-t-il le Schröder français ou le nouveau Jospin socialiste ?

Allez, au boulot !

Aucun commentaire: