Adresses

BLOG : http://www.francois-2.com/
o
u : http://francois-2.blogspot.com/
MAIL: agvialain@gmail.com


AUTRES BLOGS

Les 500 derniers jours du PS, avant la présidentielle de 2012:
Campagne 2012 de François Hollande
agv-solferino2012.blogspot.com/
agv-solferino2012.blogspot.fr/



« TOUT PARTI VIT DE SA MYSTIQUE ET MEURT DE SA POLITIQUE » (Charles Péguy)

dimanche 6 mai 2012

LE RÉGNE DE FRANÇOIS II

BIENVENUE
Nous avons tenu, pendant 500 jours, la chronique de la campagne du Parti socialiste pour l’élection présidentielle de 2012, qui prend donc fin ce soir. Son titre était : « les 500 derniers jours du PS, avant les présidentielles de 2012 » et il peut être consulté à l’adresse suivante :
http://www.agv-solferino2012.com/
Pour assurer le lien entre les deux blogs nous reproduisons ici la dernière chronique, postée dimanche soir 6 mai 2012, après les résultats.
_______________________________________________________________________
Jour J
Nous avons failli titrer : « Sarkozy est battu ». Parce que c’est bien de cela dont il s’agissait, n’est-ce pas ? Un référendum pour ou contre Sarkozy…
Mais ce serait injuste pour Hollande. Il est élu, nettement (52% des voix) et il l’a mérité. Ce n’est pas faire injure à la France de gauche, qui a ce soir effacé l’humiliation de 2002 et qui a toutes les raisons d’être heureuse, que de noter que depuis la grande crise de 2008, Nicolas Sarkozy est le seul sortant à perdre dans l’honneur. Regardez les scores de Gordon Brown (GB), SÓcrates (Portugal), Zapatero (Espagne) et d’autres, la plupart socialistes, vous devrez reconnaitre qu’il a fait beaucoup mieux. Que Ségolène Royal même, qui pourtant n’avait pas eu à assumer l’impopularité du pouvoir en période de crise. C’est à méditer.
Ne mégotons pas. Ce soir Hollande est le président des français, il en a toute la légitimité, toute la responsabilité aussi. Sa parole sera celle de la France et ses résultats les nôtres. Alors souhaitons-lui bonne chance.
Pour en arriver là, de la chance, il lui y en aura fallu. Et de l’habileté aussi, pour terrasser successivement DSK, Aubry, Hulot (assassiné par les siens, ce qui aura permis au candidat socialiste de passer confortablement le premier tour) et Sarkozy. Chapeau ! Il vaut mieux un président malin et chanceux que l’inverse, car cela ne va pas être facile.
D’abord, parce que, comme son prédécesseur, il va partir avec un lourd handicap. Sarkozy aura traîné tout au long de son quinquennat le Fouquet’s et le yacht de Bolloré. Hollande risque de se voir rappeler sans cesse son inexpérience et que, candidat par défaut, il ne fut élu président que par rejet.
Maintenant, il est au pied du mur (c’est là que l’on va voir le maçon) mais il va lui falloir se mouvoir avec deux cailloux dans les chaussures.
Premier caillou, la perte de son meilleur atout. Il a tout misé sur l’antisarkozysme mais maintenant il n’y a plus de Sarkozy. Il va lui falloir monter au filet et jouer ses propres coups. Et il ne pourra pas invoquer la crise puisque, parait-il, ce n’est pas la crise qui menaçait la France, c’était le président sortant. On veut bien lui laisser un peu de temps pour faire ses preuves mais il s’est, d’ors et déjà, privé de toute excuse pour l’avenir. D’autant qu’il va être le président qui aura pris, pour cette élection, des engagements que personne, dans aucun autre pays au monde, ne prendrait aujourd’hui. C’est son choix et impossible n’est pas français…
Second caillou, cette élection n’a pas guéri le socialisme français de sa maladie congénitale, cette incapacité à coordonner sa droite et sa gauche et à devenir un parti du temps présent. C’est même tout le contraire puisque, avec le bon résultat de Mélenchon, nous assistons à un retour en force de la gauche révolutionnaire. En France, le communisme, malgré Mitterrand, n’a jamais été éradiqué. Il faut s’interroger sur cette spécificité française qui en fait, le seul pays au monde (encore une fois !) dans lequel cohabitent, simultanément et à haut niveau, les deux extrémismes qui ont marqué du sceau de l’inhumanité absolue le 20ème siècle, extrême droite et extrême gauche. Pour le plus grand profit de nos intellectuels et faiseurs d’opinion …
Une chose est sûre, l’élection de Hollande ne doit rien à un aggiornamento socialiste. C’est donc un coup pour rien et la question de notre blog n’aura pas reçu sa réponse. Il faudra attendre encore cinq ans de plus pour savoir si le PS peut devenir une véritable force alternative de gouvernement et non un fusil à un coup pour chasser le sortant. Souvenons-nous que jamais un gouvernement socialiste n’a gagné une élection nationale lorsqu’il était au pouvoir. Il lui faut être soit dans l’opposition, soit en cohabitation, ce qui revient au même.
Le vrai défi et l’assurance d’un avenir en tant que parti de gouvernement, sera donc la réélection de Hollande, ou d’un autre socialiste, en 2017. La fin de la malédiction.
Sinon, il ne restera plus au PS qu’à repartir à la conquête de ses fiefs de province qu’il aura perdus pendant l’exercice du pouvoir. Le changement au PS n’est, sans doute, pas pour demain…
« Le peuple ne vous suivra que si vous incarnez une espérance » disait François Mitterrand.
_____________________________________________________________________________

LE RÈGNE DE FRANÇOIS II


Nous avons ouvert, il y a fort longtemps, avant la primaire socialiste, un nouveau blog intitulé « Le règne de François II », à l’adresse suivante :
http://francois-2.blogspot.fr
Nous n’avions écrit que ces quelques lignes :


FRANÇOIS II
Chez les Bourbons, il fallait s'appeler Louis.
Chez les socialistes on a essayé Lionel, Ségolène,
Testé Jacques, Laurent, Dominique, Martine ...
Mais cela ne fonctionne qu'avec François.
Après François 1er (1981-1995), Mitterrand,
Voici donc François II (2012-?), Hollande.


Aurons-nous le courage de signer un bail aussi long ? Cinq ans, c’est beaucoup !
Ce qui est sûr, c’est que nous n’infligerons pas au nouveau président le traitement que Sarkozy a reçu de ses adversaires dès le lendemain de son élection. Nous lui laisserons 100 jours pour mettre à profit l’état de grâce auquel a droit tout chef d’Etat qui vient d’être élu.
Réponse donc, sauf événements exceptionnels, au lendemain du 15 août.
En attendant, vous pouvez poster vos propres commentaires sur le blog par la fonctio"Commentaire" ou par email à l’adresse indiquée.
Nous nous engageons à les reproduire, anonymement, sans censure ni modification, dès lors qu’ils respectent la loi et le bon goût. En revanche, pour ou contre, c’est à vous de voir, mais l’humour et l’irrespect sont les bienvenus…
Avant de fermer ce blog, il nous faut adresser un vrai grand merci à tous ceux qui nous ont fait l’amitié de nous accompagner tout au long de cette aventure. Surtout à ceux que ce blog a souvent énervés, qui l’ont parfois fait savoir, mais qui ont, malgré tout, accompagné notre longue solitude de 500 jours.
Un seul commentaire en guise de conclusion : quel bonheur de vivre dans une démocratie !
A bientôt, peut-être…
Alain-Gustave Vialain
RECTIFICATIF : comme les vieux artistes nous pratiquons les faux adieux!
Ainsi que vous pourrez le constater nous n'aurons pas gardé le silence plus de 3 jours ...
A Dieu vat! Ou, si vous préferez, la lutte continue camarades !






Aucun commentaire: